RMC

Objectif mi-mai: et si la solution était de s'autotester chaque semaine?

Covid-19: faut-il s'inquiéter du nouveau "variant Henri-Mondor" découverte en France?

Covid-19: faut-il s'inquiéter du nouveau "variant Henri-Mondor" découverte en France? - AFP

L'épidémiologiste Martin Blachier estime sur RMC qu'il va falloir utiliser avec efficacité cet outil pour bien identifier les cas.

Objectif mi-mai? Emmanuel Macron et le gouvernement estiment que dans un mois la situation sanitaire permettra possiblement de déconfiner peu à peu le pays après plus d'un an de crise. 

Pour éviter un nouveau confinement après cela, l'épidémiologiste Martin Blachier, invité de Neumann-Lechypre ce jeudi sur RMC, estime qu'il va falloir utiliser les autotests à foison.

"Si chaque Français se teste une fois par semaine, il pourra quasiment reprendre une vie normale! La probabilité qu'il se teste dans une fenêtre de contagiosité serait donc extrêmement élevée. Et si ensuite on respecte les mesures d'isolement, la contamination virale ne pourra pas reprendre les cinétiques extrêmement impressionnantes qu'on a vu."

Il répond aux détracteurs des autotests qui estiment qu'ils ne sont que très peu fiables.

"Ils sont fiables quasiment à 100% pendant la période de contagiosité. (Le débat sur leur fiabilité conduisent à) des contre-vérités qu'on a trop entendues."

Il estime que si au moins 70% des Français respecteraient une telle règle d'un test par semaine, cette mesure serait efficace.

>>> A LIRE AUSSI - "Les autotests seront sans doute le prochain scandale de cette crise": la mise en garde de Martin Blachier sur RMC

J.A.