RMC

Avantages des anciens Présidents et Premiers ministres: "Ce n’est pas de l’argent jeté par la fenêtre" défend Edith Cresson

Pour l'ancienne Première ministre interrogée par RMC, pas question que ces avantages soient supprimés. Pourtant, comme elle, 4 anciens présidents et 10 anciens premiers ministres, en profite pour un coût d'environ 10 millions d'euros par an.

Depuis des années, ils profitent d’avantages liés à leur ancien statut. Les anciens présidents de la République et les ex-Premiers ministres peuvent avoir un appartement de fonction, un chauffeur, une retraite à plus de 5000 euros par mois. 

Actuellement, quatre anciens Présidents et 11 ex-Premiers ministres en bénéficient. C’est notamment le cas d’Edith Cresson. Elle n’a pourtant été chef du gouvernement que durant 11 mois entre 1991 et 1992. 

Aujourd’hui, elle consacre tout son temps à sa fondation, l’École de la deuxième chance. Un programme pour jeunes en décrochage scolaire. Elle est accompagnée dans sa tâche par une collaboratrice, payée par l’État, qui est devenue indispensable.

"C’est extrêmement précieux pour moi et je ne sais pas comment je pourrais continuer si j’étais toute seule", indique l’ancienne chef du gouvernement. 

10 millions d'euros par an

Premier ministre seulement 11 mois, près de 27 ans après son départ de Matignon, Edith Cresson profite de nombreux avantages: assistante donc, mais aussi voiture avec chauffeur et garde du corps. 

Un système essentiel pour la survie de sa fondation selon elle.

"Mon officier de sécurité, il ne fait pas que de la sécurité. Il rend aussi des services, il fait des choses... Disposer d’une voiture est extrêmement important quand je circule notamment autour de Paris. Ce n’est pas de l’argent jeté par la fenêtre, je crois que c’est de l’argent bien placé", estime-t-elle. 

Edith Cresson n’a aucune idée du coût du dispositif. Il est pourtant estimé à 200.000€ chaque année par l'Observatoire de l'éthique publique. Mais pour l’ancienne chef du gouvernement pas question de remettre en cause ces avantages.

"Je peux très bien comprendre que les gens se posent des questions. Mais il me semble que ce très léger dispositif, dont je dispose, est parfaitement rentable", affirme-t-elle.

Outre Edith Cresson, Laurent Fabius, Édouard Balladur, Alain Juppé, Lionel Jospin, Jean-Pierre Raffarin, Dominique de Villepin, François Fillon, Jean-Marc Ayrault, Manuel Valls, Bernard Cazeneuve, Valéry Giscard d’Estaing, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande bénéficient également d’avantages similaires. 

Tous confondus, ils coûtent 10 millions d’euros par an environ, pris en charge par le Ministère de l'Intérieur, Matignon et l'Elysée.