RMC

Covid-19: les voyageurs du Maroc et d'Algérie sur la liste rouge de la France

L'Etat vient en aide aux aéroports pour assurer les dépenses liées à la sécurité

L'Etat vient en aide aux aéroports pour assurer les dépenses liées à la sécurité - KENZO TRIBOUILLARD - AFP

La France va ainsi exiger un motif impérieux ainsi qu'un test négatif et une quarantaine pour les voyageurs venant de ces destinations.

Les voyageurs en provenance du Maroc et d'Algérie non vaccinés devront justifier d'un motif impérieux, présenter un test négatif et s'auto-isoler 10 jours à leur arrivée en France après le placement de ces deux pays sur la liste rouge de la circulation du Covid-19.

L'arrêté du ministère de la Solidarité et de la Santé établissant ces règles pour ces deux pays ayant des liens étroits avec la France a été publié au journal officiel de jeudi et entrera en vigueur samedi. La déclaration d'un motif impérieux devra être soutenue par un justificatif - à télécharger sur le site officiel du gouvernement - et le test PCR ou antigénique négatif devront voir moins de 48 heures.

Les arrivants vaccinés devront eux prouver leur statut vaccinal. 

-
- © -

Le Maroc fait face à une nouvelle flambée de la maladie qui a poussé les autorités à élargir les mesures de couvre-feu nocturne et restreindre certains déplacements, tandis que l'Algérie est, elle aussi, confrontée à une vague de contaminations.

La France classe les pays d'arrivée en trois catégories selon la gravité de la situation sanitaire, assortissant les arrivées de mesures plus ou moins contraignantes. Les pays en liste rouge sont ceux où la circulation de l'épidémie est jugée très active.

Selon le site du gouvernement, les pays placés sur la liste rouge étaient: l’Afghanistan, l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Bangladesh, le Brésil, la Colombie, le Costa Rica, Cuba, l’Indonésie, les Maldives, le Mozambique, la Namibie, le Népal, Oman, le Pakistan, la République démocratique du Congo, la Russie, les Seychelles, le Suriname, et la Tunisie.