RMC

Crash d'Ethiopian Airlines: comment déterminer les causes de l'accident?

Un Boeing 737 d'Ethiopian Airlines qui effectuait la liaison Addis Abeba-Nairobi s'est écrasé dimanche peu après le décollage et les 157 personnes qui se trouvaient à bord ont péri dans l'accident. Le modèle de l'avion est mis en cause par les experts.

Six minutes seulement après le décollage, le crash. 

Le Boeing 737 d'Ethiopian Airlines qui effectuait la liaison Addis Abeba-Nairobi s'est écrasé dimanche quelques instants après le décollage. Les 157 personnes qui se trouvaient à bord ont péri dans l'accident.

Selon les premiers éléments, l'appareil a perdu de l'altitude et s'est écrasé. Le PDG de la compagnie aérienne, Tewolde Gebremariam, a apporté des précisions lors d'une conférence de presse, peu après le drame: "L'avion a décollé à 8h38. Alors qu'il était en vol, vers 8h44, le pilote a signalé des "difficultés" et à demander à faire-demi tour. L'autorisation lui a été donnée. L'avion est ensuite sorti des radars et a disparu" a-t-il expliqué dimanche. 

L'ensemble des passagers du vol ET 302 a trouvé la mort. 157 victimes au total. Des victimes de 32 nationalités différentes, a détaillé le ministre kényan des transports.

Parmi les pays les plus touchés, le Kenya avec 32 passagers. Le Canada, 18; Mais aussi la chine, les Pays-Bas, l'Egypte, l'Ethiopie, le Royaume-Uni, la France, l'Inde, l'Italie, la Slovaquie... Il y avait aussi huit américains à bord. 

Un élément revient sans cesse depuis l'annonce du drame: le modèle de l'avion, un Boeing 737 Max 8. Pour la deuxième fois en quelques mois, un tel appareil s'est écrasé quelques minutes après son décollage, soulevant de nouvelles questions sur les débuts de cet appareil essentiel pour le constructeur américain.

Le capitaine du vol était expérimenté. Selon le PDG de la compagnie éthiopienne, l'avion était entré en service en 2018 et avait fait l'objet d'une maintenance le 4 février dernier. 

La Chine a demandé lundi aux compagnies aériennes chinoises de suspendre les vols de leurs Boeing 737 MAX 8, après le crash la veille d'un avion de même modèle d'Ethiopian Airlines, qui effectuait la liaison entre Addis Abeba et Nairobi.

Leur utilisation pourra reprendre après confirmation par les autorités américaines et par Boeing "des mesures prises pour garantir avec efficacité la sécurité des vols", a indiqué le Bureau chinois de l'aviation civile dans un communiqué.

Citant le crash de dimanche et celui d'un autre appareil de la compagnie indonésienne Lion Air en octobre, il a précisé que la mesure de suspension entrerait en vigueur lundi à 18h, heure chinoise.

Gwladys Laffitte avec Xavier Allain