RMC

Impôts: le prélèvement à la source suscite l'inquiétude

L’affluence grandit devant les centre des impôts, à quelques jours de la date butoir pour remplir sa déclaration. Nouveauté cette année, le prélèvement à la source suscite de l’inquiétude.

Casse-tête pour Nadine. Cette infirmière libérale à Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis, se pose beaucoup de questions.

Ses revenus sont irréguliers et avec son associée, elles se demandent comment ses impôts vont être calculés: "D'un mois sur l'autre, on peut avoir 20 personnes le matin et la semaine d'après une dizaine... C'est tellement variable qu'on a toujours le stress de se demander ce que ça va donner le mois prochain ou l'année prochaine".

Malgré ses recherches, Nadine ne sait toujours pas sur quel compte bancaire elle va être prélevée: "Est-ce que ça va être sur mon compte personnel? Sur le compte joint? Sur quel compte doit-on déclarer les prélèvements parce que je n'ai pas de fiche de paye sur lequel ils peuvent prélever". .

"Les gens ne finissent pas, paniquent"

Pour Helene Fauvelle, secrétaire générale des Finances publiques à Force Ouvrière, les contribuables qui déclarent leur revenus pour la première fois sur Internet sont les plus inquiets: "C'est nouveau! Donc il faut déjà trouver son identifiant, son revenu fiscal de référence... Et une fois qu'il a fait tout cela, on lui demande de gérer son prélèvement à la source. C'est trop, c'est nouveau: les gens ne finissent pas, paniquent et viennent demander ce qu'il faut faire".

Des agents des impôts qui s'attendent à être submergés de demandes début 2019 lorsque la réforme sera entrée en vigueur.

Cécile Costes avec X.A