RMC

Grève Air France à Noël: "La balle est dans le camp de la direction", selon les syndicats

Un préavis de grève pour la période du 22 décembre au 2 janvier a été déposé par l'Unac et le Sngaf, deux syndicats du personnel navigant d'Air France. Ils dénoncent une prolongation de l'accord collectif, qui a pris fin au 31 octobre, sans concertation avec les représentants du personnel, d'après eux.

C'est un préavis de grève qui pourrait bien gâcher les vacances de certains voyageurs. L'Unac et le Sngaf, deux syndicats du personnel navigant d'Air France, ont déposé un préavis de grève pour la période du 22 décembre au 2 janvier. Le point de crispation vient d'une note de direction décidée, selon les syndicats, sans consultation.

En ce moment, les organisations syndicales du personnel navigant d’AirFrance négocient les termes de leur accord collectif avec la direction, qui a pris fin le 31 octobre.

Ils demandent un accord contractuel temporaire

Sauf que, d'après les syndicats, la direction a décidé de prolonger cet accord jusqu'au 1er avril prochain, en attendant l'aboutissement des négociations. Cette note de direction aurait été décidée sans consultation avec les représentants du personnel, de quoi crisper les syndicats.

L'Unac et le Sngaf disent également qu'une note, à l'inverse d'un accord, peut être modifiée par la direction à n'importe quel moment. Ils dénoncent un passage en force, comme un "49.3", et demandent un accord contractuel temporaire.

"Si toutefois nous n’arrivons pas à trouver une solution ou un consensus conjointement avec la direction et les organisations syndicales qui ont posé ce préavis, bien évidemment, nous serons obligés de mettre à exécution notre préavis. Je dis: la balle est dans le camp d’Air France", explique Anne-Vildy Saroki, secrétaire générale de L’Unac.

La direction assure poursuivre le dialogue social

La direction, de son côté, s'étonne de ce préavis de grève et s'interroge sur son timing, puisque les élections professionnelles ont lieu dans quelques semaines. Air France assure qu'elle poursuivra le dialogue social, "comme elle l'a toujours fait".

AB avec Romain Houg