RMC

"J'ai peur pour la santé des enfants": à Marignane, fronde contre l'installation d'une usine Seveso utilisant du Chrome 6

"RMC S'ENGAGE POUR VOUS" - Une usine polluante avec des substances dangereuses qui doit s'installer près de chez Jean-Luc près de l'Etang de Berre.

Jean-Luc a appris récemment qu'une usine du groupe Satys classée Seveso spécialisée dans la peinture d'avion allait s'installer à 300 mètres des maisons. Alors les usines dangereuses à côté de chez lui, il a l'habitude. On est près de l'étang de Berre, c'est une zone très polluée. Mais dans celle-ci il y a une chose qui l'inquiète: l'utilisation du Chrome 6, une substance classée cancérigène certain depuis 1990.

“Clairement, j’ai peur pour la santé et surtout pour la santé des enfants. Moi ma fille, depuis qu’elle sait qu’il y a cette usine qui va se construire, elle a envie de déménager. On a peur de cette usine par rapport au Chrome surtout que cette entreprise a déjà pollué cette zone avec le Chrome 6”, assure-t-il.

Effectivement Satys a racheté en 2021 l'entreprise PMA à l'origine d'un scandale à Marseille. Des nappes phréatiques polluées au chrome 6 depuis 2013. Pour Mireille Quintavalla, responsable de l'association environnementale Etang nouveau, on va déplacer la pollution de Marseille à Marignane.

“Satys est venu nous expliquer qu’ils étaient plus vert que vert. Mais on ne veut pas qu’il arrive la même chose ici qu’à Marseille où ils ont contaminé de milliers d’habitants avec des eaux souterraines qui depuis plus de 8 ans sont pollués avec des taux de Chrome très élevé”, indique-t-elle.

Alors que dit le maire de Marignane ?

Lui aussi se dit totalement opposé à l'usine. Même s'il a voté avec d’autres communes un financement de 100.000 euros en sa faveur. Mais il ne savait pas, dit-il qu'il y avait danger.

“On m’a dit qu’il y avait une usine, mais moi Seveso, je l’apprends là. Tous les maires cherchent à avoir des entreprises qui s’installent sur leur territoire. Mais à partir du moment où il y a un gros feu rouge clignotant, le maire s’en saisit et il s’y oppose”, assure-t-il.

Mais donc si le maire s'oppose au permis de construire, c'est réglé non ? Malheureusement non. Si les règles d'urbanisme sont respectées, le maire ne peut pas vraiment s'opposer à l'installation d'un site Seveso. Sa décision pourra très bien être attaquée. C’est vraiment la préfecture qui a le dernier mot.

Et que dit Satys ? 

Justement Benoit Ballet qui est allé sur le terrain, a rencontré Thierry Cotelle un des directeurs de l'entreprise. Il sait que le Chrome 6 cristallise toutes les inquiétudes. Et il a presque laissé entendre à Benoît qu'il pourrait ne pas y en avoir sur le site de Marignane.

“Il n’y a jamais zéro risque, mais de toute façon en 2024, la réglementation oblige en fait à tout le monde d’arrêter l’utilisation du Chrome 6. Il n’y aura pas de Chrome 6 sur ce site-là… en 2024”, précise-t-il.

Oui bon donc ils vont bien utiliser ce chrome 6. Oui clairement. Même si les règles européennes devraient évoluer, ce n'est pas pour tout de suite. D'ailleurs dans sa demande d'autorisation environnementale Satys, confirme qu'elle utilisera cette substance qui est, je le disais cancérigène mais aussi mutagène et reprotoxique en gros très dangereuse.

Et maintenant on va suivre attentivement ce dossier parce qu'il y a une échéance : c'est la fin de la semaine quand le commissaire enquêteur donnera ou pas son feu vert à l'installation de l'usine à Marignane.

Marie Dupin et Benoit Ballet avec Guillaume Descours