RMC

Pourquoi les salariés français sont peu nombreux à demander une augmentation?

Seulement 50% des salariés français osent franchir le pas et demander une augmentation à leurs patrons.

Un salarié sur deux ne demandera pas d’augmentation de salaire à son patron cette année, alors que pourtant, presque 9 salariés sur 10 estiment qu’ils mériteraient une revalorisation de leur feuille de paye. Alors pourquoi les Français n’osent ils pas aller revendiquer une augmentation de salaire ?

Réponse avec une étude très intéressante de l’éditeur de logiciels Altays et Opinion Way, qui décortique les raisons de cette timidité. Parmi ceux qui ne pousseront pas la porte de leur patron, 18% considèrent que leur contrat n’offre pas de possibilité d’augmentation.

Tenez-vous bien : 30% estiment qu’il n’est pas nécessaire de demander une augmentation, soit parce qu’ils savent qu’ils seront augmentés sans avoir à le demander (16%); soit parce que leur salaire actuel les satisfait (14%).

Enfin, 30% de personnes qui ont l’habitude de demander une augmentation chaque année ou presque mais qui ne prévoient pas de le faire dans les mois à venir évoquent des raisons conjoncturelles : une mauvaise santé financière de leur entreprise (17%) et/ou la période de crise financière peu propice à la négociation salariale (14%).

5% veulent 20% d'augmentation

Quant à la crise sanitaire, la très grande majorité des salariés estiment qu’elle a rendu plus difficile les demandes d’augmentation.

Combien demandent les moins timides? Et bien pas grand-chose. Près de la moitié (47%) de ces salariés demanderait une augmentation correspondant à 5% ou moins de leur salaire. Un salarié sur cinq viserait une augmentation de plus de 10% de son salaire actuel, et une part très faible (5%), une augmentation supérieure à 20% de son salaire.

>> A LIRE AUSSI - "Je resterai pour 300 euros nets par mois": syndicats et patrons de l'hôtellerie-restauration vont négocier sur les salaires

Emmanuel Lechypre