RMC

Enfant tué à Lorient : pourquoi les enquêteurs ne croient pas à la version de la passagère

La police lance un appel à témoins pour retrouver le chauffard de Lorient et sa passagère impliqués dans une collision dans laquelle un enfant de 10 ans a été tué et un autre grièvement blessé.

Toujours aucune trace. Les enquêteurs poursuivent jeudi leurs recherches pour retrouver le chauffard en fuite après l'arrestation dans la nuit de la passagère de la voiture qui a tué un enfant de neuf ans et en a blessé grièvement un autre de sept ans, dimanche à Lorient.

Recherchée depuis dimanche avec le conducteur, la passagère de 21 ans, Gaëlle, a mis elle-même un terme à sa cavale mercredi soir. Elle a été arrêtée par les forces de l'ordre après s'être présentée spontanément chez un habitant de Caudan, dans le Morbihan, à 5 km seulement du lieu de l'accident. 

Elle a été placée en garde à vue mercredi à 23h35 "pour des faits de non-assistance à personne en danger", a indiqué le parquet de Lorient jeudi dans un communiqué. Elle encourt sept ans de prison pour ces faits, a précisé Mme Peyrefitte.

Face aux enquêteurs, la jeune femme a indiqué être restée trois jours dans la forêt et dit avoir perdu de vue le conducteur de la voiture. Une version à laquelle les forces de l'ordre ne croient pas: ils estiment qu'il pourrait s'agir d'une stratégie défensive. Les auditions vont donc se poursuivre: "il est d'ores et déjà envisagé de prolonger la garde à vue" de la passagère indiquait jeudi le parquet. 

Centaine d'appels par jour

Les enquêteurs ont pu identifier lundi le chauffard, un homme qui "avait emprunté le véhicule de sa mère alors qu'il n'est pas titulaire du permis de conduire", selon le parquet de Lorient. Âgé de 20 ans, cet homme d'1,80 mètre, "de corpulence normale, de type eurasien, teint mat et cheveux noirs", est "déjà connu pour des faits de conduite sans permis de conduire et d'infraction à la législation sur les stupéfiants", a précisé jeudi la procureur.

En fuite il est recherché dans le cadre d'une enquête ouverte pour divers faits d'infraction routière liés à l'accident et pour "homicide et blessures involontaires aggravées" par plusieurs circonstances dont le délit de fuite. Il encourt pour ces faits dix ans d'emprisonnement, a rappelé Mme Peyrefitte. 

Depuis le lancement de l'appel à témoins, les enquêteurs reçoivent une centaine de signalements par jour. Mais aucun n'a permis de retrouver la trace de l'homme.

Jeudi, environ un millier de personnes ont participé à Lorient à une marche blanche organisée en hommage au garçon de 10 ans tué dimanche et à son cousin de sept ans, grièvement blessé et toujours hospitalisé. "Son pronostic vital est réservé", a précisé jeudi lors d'une conférence de presse la procureur de la République à Lorient, Laureline Peyrefitte.

Mahauld Becker-Granier (avec Caroline Petit)