RMC

Fini l'anonymat pour les voitures VTC?

-

- - Martin Bureau - AFP

Laurent Grandguillaume, médiateur du gouvernement dans le conflit qui oppose taxis et VTC, a assuré ce mardi sur RMC que la contribution des plateformes au fonds de garantie permettant le rachat des licences n'entrainera pas de hausses des prix pour le client.

Finies les voitures noires anonymes pour les VTC. Laurent Grandguillaume, médiateur dans le conflit qui oppose les taxis et les VTC a annoncé ce mardi sur RMC que les Véhicules de Tourisme avec Chauffeurs devront prochainement être reconnaissables, notamment pour faciliter les contrôles policiers sur leur activité. "Les VTC sont prêts à cette identification par un élément inamovible, affirme Laurent Grandguillaume. Ils seront reconnaissables extérieurement. C'est le cas en Suisse, et c'est bien fait".

Lumignon, couleurs distinctives, inscriptions sur la carrosserie... Le médiateur n'a pour l'instant pas précisé quel serait cet élément inamovible permettant la reconnaissance des concurrents des taxis qui, rappelle-t-il, n'auront pas pour autant le droit de pratiquer la maraude, réservée aux seuls taxis.

"Les plateformes devront rogner sur leurs marges"

Concernant le fonds de garantie qui permettra le rachat des licences, Laurent Grandguillaume a une nouvelle fois rappelé que "ce sont les plateformes de VTC ou de taxis qui seront mises à contribution pour financer ce fonds". Mais ne vont-elles pas répercuter cette contribution sur le client ? "Ni le contribuable, ni le client, ni le chauffeur n'auront à payer", assure-t-il, invitant les plateformes à rogner sur leurs marges pour financer ce fond de garantie.

"Les plateformes numériques ont même des schémas d'optimisation fiscale pour éviter l'impôt, donc ce serait important qu'elles paient l'impôt", ironise même Laurent Grandguillaume.
Philippe Gril avec JJ. Bourdin