RMC

Incendie près de Bormes-les-Mimosas: "On a pris nos affaires et on s'est réfugiés sur la plage"

Environ 10.000 personnes ont été évacuées dans la nuit de mardi à mercredi dans le Var en raison d'un nouvel incendie près de Bormes-les-Mimosas. 800 hectares ont déjà brûlé.

Un nouveau foyer d'incendie s'est déclaré ce mardi soir aux alentours de Bormes-les-Mimosas dans le Var. Près de 10.000 personnes ont été évacuées. Au camping Camp du Domaine, les vacanciers ont eu une belle frayeur.

Robert, touriste suisse de 45 ans, a pu évacuer en voiture: "On était sur notre camping. A 3 heures du matin, ma femme m'a réveillé. Il y avait des sirènes. Les gens nous ont dit qu'il fallait quitter le camping le plus vite possible. Le ciel avait une couleur orange. On a pris la voiture et on a pu partir. On a vu des flammes de 20-30 mètres c'était très impressionnant. On avait un peu peur, c'est la première fois qu'on vivait quelque chose comme ça. Les enfants étaient un peu en panique. On ne savait pas dans quelle direction aller. On a suivi tout le monde en espérant ne pas se retrouver coincés. Mais on a pu continuer jusqu'à un autre village".

D'autres ont marché jusqu'à la plage, comme Alain, 61 ans, en vacances avec son épouse et son petit-fils de 10 ans: "A trois heures du matin, on a entendu la sirène du camping et les hauts parleurs disaient qu'il fallait qu'on évacue. On a pris le minimum d'affaires. Depuis, on est sur la plage et on attend. On n'a pas d'autres informations. On ne sait pas si on va pouvoir retourner au camping. On a eu peur, on n'a jamais connu ça. C'est impressionnant. Mon petit-fils a eu peur, maintenant ça va mieux. Là, l y a toujours beaucoup de fumée. Le ciel est très noir".

"On espère qu'il y aura un minimum de dégâts"

Francesco et sa belle-famille aussi se sont réfugiés sur la plage: "On est allés se coucher aux alentours de minuit. Un peu après, on a entendu des détonations, on n'a pas trop compris ce que c'était. On a fait comme si on n'avait rien entendu, on pensait que c'était des gens qui faisaient la fête. Et vers 2h30 du matin, on a été réveillés par des sirènes qui nous ont dit qu'il fallait partir. On a eu un moment d'incompréhension, le temps de prendre deux-trois affaires. Dix minutes après, on s'est retrouvés sur la plage. Ce matin on constate que les fumées se sont bien répandues. Maintenant on attend, on voit passer les Canadair depuis 7h30 et on espère qu'il y aura un minimum de dégâts humains et matériel".

Selon François Arizzi, le maire de Bormes-les-Mimosas, interrogé sur RMC, le feu est "loin d'être circonscrit", et a démarré mardi soir d'un gardiennage de caravanes, qui a été "complètement détruit". Tôt ce mercredi matin, 560 pompiers étaient déployés sur place pour lutter contre ce nouvel incendie, et des secours aériens devaient apporter leur aide dès la levée du jour. Au moins 800 hectares ont d'ores-et-déjà été brûlés, selon Sylvie Houspic, sous-préfète du Var, intervenant au micro de BFMTV ce mercredi matin.

P.B. avec P.G.