RMC

Franky Zapata va-t-il réussir à franchir la Manche en volant? "Je n'ai réussi que trois fois cette distance", confie-t-il sur RMC

"L'homme volant", très remarqué lors du défilé militaire du 14 juillet, s'est lancé un nouveau défi: traverser la Manche avec son "flyboard" qui lui permet de "voler". Il explique sur RMC sa préparation et son projet à la veille de l'envol.

Un défi fou. Franky Zapata, "l'homme volant" qui avait fait sensation le 14 juillet en survolant les Champs-Elysées, va tenter jeudi de traverser la Manche sur son "Flyboard", une plateforme à turboréacteurs, 110 ans après l'exploit de Louis Blériot, premier aviateur à avoir franchi le détroit par les airs.

Champion d'Europe et du monde de jet-ski, ce Marseillais de 40 ans s'envolera jeudi de la plage de Sangatte (Pas-de-Calais) pour rejoindre "les alentours" de Douvres, en Angleterre, a indiqué son entourage sans dévoiler la destination exacte.

Il a donné plus de précisions concernant ce "voyage" ce mercredi sur RMC. Il a été obligé de doubler avec son équipe l'autonomie de sa machine. Le trajet de 36 km a été dessiné de sorte à éviter la zone avec le plus de ferrys qui lient l'Angleterre et la France. 

"C'est quand même un petit peu compliqué, mais disons qu'on pense que ça devrait le faire"

Après son départ il va devoir faire un ravitaillement et explique qu'il va se poser en plein milieu d'un bateau au milieu de la Manche pour changer son sac de 37 kilos dans le dos et redécoller immédiatement pour l'Angleterre. 

Ne reste plus qu'à mettre en place tout ce projet. Par superstition ou prudence, l'inventeur de cette "nouvelle façon de voler" ne se dit pas "prêt", mais "au plus prêt qu'on peut l'être". Il concède que la distance qu'il va parcourir il n'a réussi que trois fois à la réaliser.

"C'est quand même une aventure, c'est quand même un petit peu compliqué, mais disons qu'on pense que ça devrait le faire. On y est, mais c'est quand même limite"

Ne reste plus qu'à voir s'il parviendra à rejoindre les plages anglaises sans soucis jeudi.

James Abbott