RMC

Afghanistan: qui est le mollah Haibatullah Akhundzada, leader des talibans?

LE PORTRAIT - Les talibans vont reprendre le contrôle total de l'Afghanistan, c'est une histoire de jours, le temps de laisser les pays étrangers évacuer leurs ressortissants. Voici leur leader.

L'Afghanistan retombe aux mains des talibans. Et celui qui dirige ces fondamentalistes islamistes, le leader suprême, c'est le mollah Haibatullah Akhundzada. Le service de presse des talibans avait fourni sa photo officielle en 2016, pour sa nomination. Son regard ne laisse transparaître la moindre faille.

Du turban blanc qui couvre sa tête, à sa rigide et protubérante barbe noire qui fige son visage, notre regard entame un mouvement hésitant, balbutiant. Le faible peut y trouver un sérail impénétrable, inaccessible à ces inconnus qui le menacent, par leurs différences. L'aimant se sent nu, sans repères, angoissé. L'informé saisit tout de suite la terreur, l'irréversibilité de ses motivations.

Akhundzada a succédé à Mansour, tué par une frappe d'un drone américain au Pakistan. Son chemin suivra le même idéal.

La peine de mort l'accompagne, il la distribue au gré de ses croyances, à tous ceux qui tergiverseraient.

Distant, discret, mystérieux

Avant, il dirigeait le système judiciaire de sa communauté, le chef Egyptien d'Al-Qaïda l'a qualifié d'"émir des croyants", le portant au panthéon de l'univers jihadiste.

Il est Pachtoune, originaire de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan. Fils d'un théologien, il a été construit par cette interprétation intolérable de l'Islam, son univers n'a jamais connu la moindre rotation. Un alignement de planètes qui lui a permis de ré-unifier les talibans, divisés après la mort de Mansour.

Distant, discret, mystérieux, il incarne la puissance divine aux yeux de ces fous de dieux. Il sera bientôt à la tête d'un pays où les êtres humains épris de liberté chercheront, alors, en vain, dans le ciel, une étoile filante, que nous apercevrons peut-être aussi, en toute liberté.

>>> A LIRE AUSSI - Comment la France va évacuer les ressortissants via l'opération "Apagan"?

Frédéric Brindelle (avec J.A.)