RMC

Attaques sur Twitter: "Donald Trump vit mal son isolement"

Donald Trump a directement ciblé Emmanuel Macron dans des tweets mardi. L'Elysée a tenté de minimiser l'ampleur de ces attaques mettant l'accent sur le lien entre les deux hommes qui "se parlent toutes les semaines".

Donald Trump a attaqué frontalement Emmanuel Macron sur Twitter. Le président américain a publié une série de tweets en attaquant le président français sur sa cote de popularité ou encore sur le taux de chômage en France. 

Dans son premier tweet, Donald Trump revient sur l’idée d’Emmanuel Macron de créer une armée européenne. "C’est pour protéger l’Europe contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie, écrit Donald Trump. Mais c’était l’Allemagne lors des Première et Seconde Guerre mondiale. Et comment ça a marché pour la France ? Ils commençaient à apprendre l’Allemand à Paris avant que les Etats-Unis n’arrivent. Paie pour l’OTAN ou non !", conclut Donald Trump. Dans un autre tweet, il interpelle le chef de l’Etat français directement par son prénom: "Le problème d’Emmanuel, c’est sa cote de popularité très faible, 26% et un taux de chômage autour de 10%". Et il poursuit: "il n’y a pas plus nationaliste que la France, un peuple très fier et à juste titre". 

"Je crois que Donald Trump a vu qu’il était isolé à Paris. Je pense qu’il vit mal que les Européens prennent leur indépendance. Que sur des idées comme l’Iran, ou les accords sur le climat, ils osent affirmer leur différence. Ça, il le vit très mal", affirme Benjamin Haddad, chercheur à Washington. 

L'Elysée minimise les tweets de Trump

Pourtant, du côté de l’Elysée, on tente de minimiser la situation. "Ces tweets sont destinés aux Américains, minimise un proche d’Emmanuel Macron. "Ce qui compte, c’est le lien qui existe entre les deux hommes. Ils se parlent toutes les semaines sur tous les sujets qui ont trait à la marche du monde", ajoute-t-il. 

Un propos appuyé par Anne Toulouse, auteure de Dans la tête de Donald Trump. "Il est certain qu’il y a un problème de fond entre Donald Trump et Emmanuel Macron. Il y en a un qui est nationaliste et il y en a un autre qui est pour une grande coopération internationale", estime Anne Toulouse. Cependant, selon elle, ces récentes attaques ne vont pas remettre en cause l’amitié entre les deux pays qui restent des pays alliés. 

Annabel Roger (Avec G.D)