RMC

Coupe du monde: pourquoi la tension monte avant le match Iran-Etats-Unis

Opposés sur la scène internationale, l’Iran et les Etats-Unis se défient à la Coupe du monde, ce mardi (20h). Un match qui se déroule dans le contexte de la révolution en Iran.

Les Etats-Unis et l’Iran s’affrontent ce mardi (20h), lors de la Coupe du monde au Qatar. Et la tension monte entre les deux équipes, parce qu’il s’agit bien sûr d’une affiche très politique. Dimanche, l'Iran a protesté auprès de la Fifa pour une sombre histoire de drapeau. Un responsable a même demandé que les Etats-Unis soient exclus de la Coupe du monde. Pourquoi ? Parce que sur Instagram, la fédération américaine avait publié le drapeau iranien amputé de l'emblème de la république islamique, c'est-à dire le mot Allah qui y figure normalement au centre.

Et ce n'était pas une simple erreur. C'était bien un geste de solidarité envers les femmes iraniennes, a revendiqué un responsable de la communication américain. Finalement, après les très vives protestations du régime de Téhéran, les Américains ont fait marche arrière et publié le drapeau officiel iranien. Mais le message est passé. Ce match ne sera pas comme tous les autres… Car il se joue dans un contexte très particulier.

Ce n’est évidemment pas anodin de participer à une telle compétition alors que votre pays est à feu et à sang. On estime qu’il y a eu au moins 500 morts et environ 15.000 personnes arrêtées depuis le début de la révolution qui a commencé avec la mort d’une jeune fille tuée par la police parce qu’elle ne portait pas bien son voile.

Les sportifs et les sportives iraniens ont pris des risques en se montrant solidaires des manifestants. Une championne d’escalade a participé à une compétition tête nue. Une équipe de jeunes basketteuses a posé sans le hijab, mais ce sont surtout les footballeurs de la sélection iranienne qui ont créé un choc.

Lors de leur premier match de la Coupe du monde, contre l'Angleterre, ils ont refusé de chanter l’hymne national pour protester contre la répression dans leur pays. Lors du second match, ils ont chanté mais alors vraiment du bout des lèvres. Au sens propre. Ils ont vaguement murmuré leur hymne, la bouche à peine ouverte. Comme s’ils avaient reçu de forte pression pour chanter, mais qu’ils faisaient le minimum…

Ce même jour, des supporters iraniens ont été renvoyés du stade parce qu’ils ou elles portaient des tee-shirts de soutien aux femmes iraniennes. Mais il y avait dans le stade de nombreuses supportrices iraniennes, avec ou sans voile. Ce qui est une image dérangeante pour les mollahs de Téhéran. Parce qu’en Iran, les femmes n’ont pas le droit de se rendre dans les stades de football, pour ne pas être exposé à la vue du corps de ces hommes en short. Le foot est un sport très populaire en Iran, mais les femmes ne peuvent le regarder que chez elles à la télé…

Deux pays en guerre larvée

Iran-Etats-Unis, ce sera un match entre deux pays que tout oppose. Deux pays en guerre larvée. Les Etats-Unis imposent depuis des années de terribles sanctions qui ont mis l’économie du pays par terre. Les Américains punissent l’Iran parce que l’Iran cherche à fabriquer une bombe nucléaire.

Les deux pays ont rompu leurs relations diplomatiques il y a plus de quarante ans, juste après l’arrivée des ayatollahs au pouvoir. Une époque marquée par la crise de l’ambassade américaine à Téhéran. Des “étudiants” avaient pris d’assaut l’ambassade puis retenu 52 diplomates en otages pendant 14 mois. Et depuis cette épisode, il n’y a plus aucun dialogue entre les deux pays…

Aucun dialogue, mais les deux pays se sont déjà affrontés en Coupe du monde. C’était en 1998, lors de la Coupe du monde en France. Les Iraniens l'avaient emporté 2-0. Mais à l’issue du match, les 22 joueurs avaient ostensiblement fraternisé. Les deux équipes avaient été éliminées lors du premier tour. Cette fois, l’Iran peut se qualifier pour les huitièmes de finale, en cas de victoire sur l’équipe du "grand Satan". Malgré la révolution, tout le pays sera devant la télé.

Nicolas Poincaré