RMC

Déplacement de Macron à Berlin: "il doit d'abord montrer ce dont il est capable en France"

Ce lundi, pour son premier déplacement en tant que président de la République, Emmanuel Macron se rend à Berlin, signe de la priorité donnée à l'axe franco-allemand et à la relance européenne.

Devenu dimanche, à 39 ans, huitième président de la Vème République, Emmanuel Macron, le plus jeune chef de l'Etat français jamais élu, va effecteur ce lundi son premier déplacement à l'étranger en tant que chef de l'Etat. Il va perpétuer la tradition et se rendre en Allemagne, signe de la priorité donnée à l'axe franco-allemand et à la relance européenne. Ingeborg Grässle, membre de la CDU et eurodéputée allemand, estime que, entre enthousiasme et méfiance, Angela Merkel attend Emmanuel Macron au tournant.

"Tout le monde va être très poli, très enthousiaste, indique-t-elle. Je crois que Mme Merkel a beaucoup de respect pour lui mais, en réalité, rien ne se passera avant qu'il n'agisse en France. La clef de la mission du nouveau président n'est pas en Europe mais en France. Il ne faut pas faire le deuxième pas avant le premier… Tout le monde attend de voir ce qu'il va proposer pour augmenter la compétitivité ou lutter contre le chômage des jeunes. Il doit d'abord montrer ce dont il est capable en France. S'il ne fait que responsabiliser l'Europe ou l'Allemagne pour avoir un bouc émissaire, ça ne sert à rien".

Stefan Simons, correspondant à Paris du journal allemand Der Spiegel, croit savoir pour sa part que l'accueil sera certainement chaleureux mais que les choses sérieuses ne vont pas tarder à arriver sur la table. "Il y aura toute une mise en scène autour de l'amitié et l'axe franco-allemand mais derrière il reste le problème d'une perception très différente de savoir comment relancer l'Europe. Macron a avancé plusieurs idées qui sont difficiles à digérer en Allemagne, notamment son idée de créer un ministère des Finances de toute la zone euro. Si Mme Merkel ne va pas tomber sous le charme et rester très rationnelle, je pense que la personnalité de Macron va permettre de faciliter le contact".

M.R avec Juliette Droz