RMC

Hong Kong: violents affrontements entre policiers et manifestants à l'aéroport

-

- - -

La situation se tend alors qu'une manifestation à l'aéroport de Hong Kong a dégénéré mardi. Dans le même temps, des troupes de l'armée chinoise ont été positionnée à la frontière avec la cité-état.

Un policier anti-émeute a été violemment frappé par des manifestants avant de sortir son pistolet pour se défendre. Un homme, soupçonné d’être un policier en civil a également été passé à tabac. Commencé pacifiquement, la manifestation des militants pro-démocratie à l’aéroport de Hong Kong a dégénéré mardi quand la police a voulu investir l’aérogare.

Mais selon Cci Chan, une manifestante qui porte un pansement sur un œil en soutien à une femme éborgnée par un tir de la police, les manifestants ne sont pas à l’origine de la violence: "Je pense que la police tente de tuer les citoyens de Hong Kong. Je porte ce pansement à l’œil pour alerter les touristes et les visiteurs quant au fait que Hong Kong n’est pas totalement sans danger en ce moment", a-t-elle assuré.

Regroupement de troupes chinoises à la frontière

De son côté, le porte-parole de la police de Hong-Kong a de nouveau mis en garde ceux qui commettent des violences: "La police veillera à l'application de la loi et obligera tous les coupables à rendre des comptes devant la justice, de quelque manière que ce soit", a-t-il martelé

Ces derniers jours, les médias officiels chinois ont diffusé une vidéo montrant un regroupement de troupe de l'armée à la frontière du territoire semi-autonome de Hong-Kong.

Depuis maintenant deux mois, des militants pro-démocratie sont mobilisés contre un projet de loi qui autoriseraient les extraditions de ressortissants du territoire autonome vers la Chine occidentale.

Benjamin Pelsy (avec Guillaume Dussourt)