RMC

A Hong Kong, des manifestants ont envahi le Parlement

Après des semaines d'un mouvement de contestation politique inédite, des jeunes manifestants ont envahi pendant plusieurs heures le parlement de Hong Kong. Une manifestation violente qui s'est soldée par l'intervention de la police anti-émeute.

La crise à Hong Kong franchit un nouveau palier. Des jeunes manifestants ont envahi pendant plusieurs heures le Parlement de Hong Kong, lundi. Ils ont déployé un drapeau de l'ancienne puissance coloniale britannique, et arraché les portraits des dirigeants de Hong Kong. 

Les manifestants ont utilisé tout ce qu'ils avaient sous la main pour forcer l'entrée du Parlement. Un chariot, des barres métalliques. Une fois à l'intérieur, les jeunes contestataires brisent les portraits des dirigeants de Hong Kong, taguent les murs. Et déploient le drapeau de l'ancienne puissance coloniale britannique. Ces jeunes manifestants dénoncent l'influence de plus en plus grande de Pékin sur Hong Kong. Comme le hurle ce jeune homme dans un mégaphone. "Je veux le suffrage universel", réclame-t-il.

De nouvelles actions à prévoir

Après plusieurs heures d'occupation, les manifestants sont finalement chassés du parlement. Mais ce premier épisode violent depuis le début de la contestation il y a deux mois pourrait laisser des traces. C'est ce que craint Emmanuel Dubois de Prisque, spécialiste de la Chine.

"Il y a quand même un respect de la loi, des institutions à Hong Kong qui est très fort. Et ce saccage du conseil législatif sera peut-être un tournant dans la mobilisation, car une partie de la population va se désolidariser de ces manifestants malheureusement", affirme-t-il. 

Une désolidarisation qui ne fait pas peur à ces jeunes hong kongais. Qui ont juré hier de poursuivre leurs actions de protestation. Un peu avant cette intrusion, dans l'après-midi, un immense cortège de manifestants s'est déployé dans le centre-ville pour marquer la date anniversaire de la rétrocession de l'ancienne colonie britannique à la Chine en 1997. 

Marie Regnier avec Guillaume Descours