RMC

"Il y a les nostalgiques... et les jeunes": l'interview "choc" de Meghan et Harry divisent les Britanniques en fonction de l'âge

Invité de RMC, mardi matin, Denis MacShane, ex-ministre britannique des affaires européennes, a estimé que cet entretien "ternit énormément l’image de l’Angleterre dans le monde et le Commonwealth".

C'est l'interview boule de neige: elle n'en finit plus de créer des polémiques... et divise même les sujets de sa Majesté. L'interview débridée accordée par Meghan Markle et le prince Harry à la télévision américaine divise l'opinion au Royaume-Uni, les jeunes se montrant nettement plus favorables au couple, selon un sondage paru mardi. 

Harry et Meghan ont mis en cause la pression médiatique, le racisme et l'incompréhension de la famille royale pour expliquer leur départ il y a un an, portant des accusations explosives à l'encontre de la monarchie, plongée depuis dans une profonde crise face à leur situation, dans une interview explosive accordée à la star de la télévision américaine Oprah Winfrey.

>> A LIRE AUSSI - Entretien "explosif" de Meghan et Harry à la télévision: ce qu'il faut retenir de leurs confidences

D'après ce sondage de l'institut YouGov, 36% des personnes interrogées ont dit soutenir la reine Elizabeth II et la famille royale, tandis que 22% se sont déclarées favorables à l'ex-actrice américaine et à son mari, le sixième dans l'ordre de succession au trône, installé depuis un an en Californie. Mais le soutien au duc et à la duchesse de Sussex est plus affirmé parmi les 18-24 ans (48%) que chez les plus de 65 ans (9%). Ces derniers sont 55% à se dire favorables à la famille royale, contre 15% chez les plus jeunes. 

La fracture est également politique : le couple est perçu positivement par 38% des électeurs du Parti travailliste, contre 15% préférant la famille royale. Ils ne sont que 8% chez les conservateurs, qui soutiennent la couronne à 64%.

"Une grande crise pour la famille royale"

Ce que confirme ce mardi matin, Denis MacShane, ex-ministre britannique des affaires européennes, qui était l'invité d'Apolline de Malherbe sur RMC. 

Selon lui, "il y a une énorme division" en Grande-Bretagne: "Certains titres [de tabloïds] disent que Meghan a montré du courage. D’autres disent que c’est la plus grande crise depuis 85 ans, en référence à la situation d'Édouard VIII - roi qui avait abdiqué après son histoire d'amour avec une Américaine divorcée. Les [plus] âgés, nostalgiques de l’Empire, de Winston Churchill (…) sont contre Harry. Les jeunes disent (...) qu'ils comprennent exactement ce qui est arrivé à Meghan".

Selon lui, pas de doute: "C’est une grande crise pour la famille royale qui avaient opté dans les années 60 pour une vie de célébrité. Cette crise ternit énormément l’image de l’Angleterre dans le monde et le Commonwealth" enfonce-t-il. 

Ce sondage YouGov, réalisé auprès de plus de 4.600 personnes, fait apparaître qu'une même proportion (32%) trouve que les Sussex ont été traités justement ou injustement par la famille royale. Mais 61% des 18-24 ans considèrent qu'ils n'ont pas été traités de manière équitable, contre 15% chez les plus de 65 ans.

Xavier Allain avec AFP