RMC

Le vote obligatoire: la Belgique, un exemple à suivre?

-

- - Pixabay

Le mouvement des "gilets jaunes" va-t-il aboutir à la mise en place du vote obligatoire en France? La proposition figure dans la "Lettre aux Français" d'Emmanuel Macron. En tout cas, en Belgique, le vote est obligatoire depuis la fin du XIXème siècle.

Comment lutter contre la hausse de l'abstention constatée lors des dernières élections en France? Le vote obligatoire serait-il la solution? En tout cas, chez nos voisins belges, le "vote obligatoire" est un principe désormais bien ancrée dans les esprits. 

Une obligation qui fait quasi l'unanimité en Belgique

Cela fait 130 ans que le vote est obligatoire en Belgique et le principe ne pose pas de problème. Il pousse les gens à s'intéresser aux élections et à aller voter:

"Ca force à ouvrir quelques feuillets pour ne pas y aller juste pour mettre un nom sur une feuille de papier" reconnait un Bruxellois. Et mettre un nom suffit parfois pour "bloquer les idées extrémistes" reconnait un autre habitant de la capitale belge. 

Michel, commerçant bruxellois, n'approuve pas le vote obligatoire: "C'est peut-être quelque chose dont on a pas envie de faire". Il dénonce "ce coté infantilisant, obligé de... sinon vous allez au coin". 

Un taux de participation autour de 90%

La règle est simple: une amende de 30 à 60 euros en cas d'absence de vote. Mais ce n'est plus vraiment la priorité des tribunaux. Pour preuve, la dernière sanction remonte à 2003. Pourtant cette obligatoire reste efficace pour Régis Dandoy, politologue belge: "L'objectif premier du vote obligatoire, c'est que les gens participent plus. Le taux de participation en Belgique dépasse 90%".

L'obligation de voter permet ainsi de mettre en valeur chaque voix, chaque électeur:

"Il y a une confiance que l'Etat belge a dans l'électeur en disant que tous les électeurs sont compétents. Chaque citoyen a l'obligation de s'exprimer. Et les femmes et hommes politiques ont l'obligation d'écouter tous les citoyens". 
Thomas Chupin (avec Julien Vattaire)