RMC

Les pro-Brexit s'impatientent: "On a voté, qu'on en finisse!"

Face à une classe politique incapable de se mettre d’accord sur un plan de sortie de l'union européenne, les pro-Brexit commencent à s'impatienter.

A Romford, dans la banlieue de Londres, les habitants ont voté à 70% pour la sortie de l'Union européenne. Mais deux ans et demi après, face à une classe politique dans l'impasse, face à certains groupes de plus en plus nombreux, qui demandent un nouveau référendum, les pro-Brexit sont en colère.

C’est peu dire que Sharon s’impatiente. Déjà deux ans et demi que cette retraitée a voté pour le Brexit. Depuis, la fièvre de la victoire est retombée: "J'en ai ras le bol d’entendre parler du Brexit, à la télé, partout. J’en ai ras le bol de voir les députés se chamailler. J'en envie de leur dire 'Allez-y maintenant, on a voté, débrouillez-vous pour trouver un accord, qu’on en finisse!'"

"Ils ne peuvent pas changer les règles"

Et quand elle entend parler de l’option d’un nouveau référendum pour sortir de l’impasse, Sharon préfère croire à une farce: "C'est comme si, à la prochaine élection, on n’était pas content du premier ministre élu, et on décidait de recommencer? Mais ça ne marche pas comme ça! Ils peuvent pas changer les règles, juste parce que le résultat ne leur plait pas. Maintenant, il faut qu’on sorte. Et le plus vite possible".

Des mois de débats au parlement, de négociations avec Bruxelles, pour tenter de trouver un accord. Et toujours rien. Son boucher, Daniel, est exaspéré: "Notre système de santé ne fonctionne pas, l’état des routes se dégrade, on a des centaines de problèmes dont il faudrait s’occuper dans notre pays, mais on ne fait rien, on ne parle que du Brexit, Brexit, Brexit! Y’en a marre.

Et Daniel de prévenir: "Si notre vote n’est pas respecté, je vous promets que ce seront des générations entières qui n’iront plus jamais voter".

Marie Régnier