RMC

Photo choc de migrants noyés aux Etats-Unis: qui étaient ce papa et sa fille de 2 ans?

Les corps d'Oscar Martinez Ramirez, un Salvadorien de 25 ans, et d'Angie Valeria, sa fille de deux ans, ont été retrouvés lundi sur la rive mexicaine du Rio Grande, près de Matamoros. Ils tentaient de gagner les Etats-Unis.

Elle indigne, elle a fait le tour du monde: la photo des corps sans vie d’Oscar Alberto Martinez Ramirez, 25 ans, et de sa fille Valeria, 23 mois. Des Salvadoriens qui tentaient de rejoindre les Etats-Unis depuis le Mexique.

Ils gisent à côté d’une barque et d’une canette de soda, échoués, sur le ventre, tête immergée dans les eaux boueuses du Rio Grande. Un fleuve peu profond mais dont les courants sont trompeurs à cet endroit de la frontière, Matamoros, au Mexique.

C’est là que Julia Le Duc, une journaliste, a croisé leur route. Elle travaille pour un quotidien mexicain. C’est elle qui a pris cette photo. Elle raconte qu’Oscar, sa femme et sa fille sont arrivés tôt dimanche matin. Après avoir passé plus de 2 mois dans un refuge au sud du Mexique. Ils ont quitté leur pays, le Salvador, le 3 avril dernier. 

Quand ils arrivent enfin à la frontière, ils se rendent au consulat américain pour déposer une demande d’asile. Mais devant l’attente, Oscar choisit de traverser le jour même. Il nage d’abord avec sa fille Valeria qu’il dépose sur la rive américaine. Puis repart dans l’autre sens pour aller chercher sa femme. C’est en le voyant s’éloigner que sa fille aurait plongé dans l’eau. Il parvient à la récupérer, la glisse sous son t-shirt pour la sauver, avant d’être emporté par les courants. Tout cela sous les yeux de la mère. Tania Vanessa Avalos, 21 ans, veuve du jeune homme et mère de la petite fille, qui était avec eux pour la traversée, "est en état de choc. Elle est très jeune pour endurer autant de souffrances". 

Les corps devraient être rapatriés mercredi au Salvador, selon les autorités locales.

Le spectre d'Aylan

"Cette photo, c’est notre version de la photo d’Aylan, le garçon kurde mort sur une plage à 3 ans": c’est le représentant démocrate de l’Etat du Texas qui a dit cela Car l’affaire a ému jusqu’au congrès américain. Donald Trump lui aussi a fait part de son horreur et tient pour responsable l’opposition qui veut des frontières ouvertes.

Leur mort rappelle celle d'Aylan Kurdi, un petit Syrien de 3 ans dont le corps avait été retrouvé sur une plage de Turquie et devenu le symbole tragique de la crise migratoire de 2015. La photo de l'enfant gisant sur le ventre avait provoqué un choc en Europe et poussé l'Union européenne à ouvrir pour un temps ses frontières aux réfugiés syriens.

Signe de l'émotion suscitée par cette photographie des corps d'Oscar Alberto Martinez et de sa fille, le Congrès américain discutait mercredi d'une enveloppe d'urgence d'environ 4,5 milliards de dollars pour l'accueil des clandestins. Mais le Sénat républicain et la Chambre des représentants contrôlée par les démocrates ont approuvé des textes différents et doivent encore trouvé un compromis.

Mais c’est bien sa politique migratoire qui est remise en cause. Dans les centres de rétention, les enfants sont séparés des adultes. Selon Human Rights Watch, certains dorment au sol à même le ciment, n’ont pas accès au douche, sont affamés. Des cas de grippes ravageuse ont été signalés.

Au total, près de 300 migrants sont décédés l’an dernier en essayant d’entrer aux Etats-Unis.

Matthieu Rouault avec Xavier Allain