RMC

"Routes d'Europe": la lutte contre l'immigration, mot d'ordre de la campagne de Viktor Orban en Hongrie

Le Premier ministre Hongrois a affirmé que son principal adversaire était le président français Emmanuel Macron qu'il a qualifié de chef des partis pro-migrants.

La campagne de Viktor Orban pour les Européennes en Hongrie a été placée sous le signe de la "défense des nations chrétiennes".

Dans toutes les rues du pays, de Budapest, la capitale, jusqu’aux plus petits villages, les deux grandes thématiques de la campagne de Viktor Orban sont affichées partout. La lutte contre l’immigration d’abord, qui est décrite comme un fléau selon le Premier ministre. Il considère en effet, que l’immigration menace l’identité de son pays et celle de l’Europe. 

Macron, principal adversaire

La deuxième obsession du Fidesz, le parti d’Orban, c'est la politique familiale. Le taux de natalité est en berne, et un tiers des jeunes songent à quitter le pays. Viktor Orban veut donc repeupler la Hongrie en incitant financièrement les familles à faire plus d’enfants. 

Une campagne européenne qui est donc placée sous le signe du repli sur soi, le repli sur son identité et la défense d’une Europe chrétienne avec comme objectif, la fermeture des frontières. Son principal adversaire, selon le Premier ministre, c’est Emmanuel Macron, qu’il qualifie de chef des partis pro-migrants. En Hongrie, le parti d’Orban est le favori des élections européennes dans les sondages où il récolte 56% des intentions de vote. 

>> Retrouvez notre série de reportages "Routes d'Europe"

Juliette Droz avec Guillaume Descours