RMC

Ukraine: le récit d'une nuit marquée par des explosions à Kiev, où la pression s'accentue

La pression s'accroît sur la capitale ukrainienne alors que la nuit de lundi à mardi a été rythmée par plusieurs bombardements russes.

La capitale de l'Ukraine, Kiev, s'est réveillée dans la nuit de lundi à mardi aux sons de plusieurs déflagrations, au 20e jour de l'invasion russe. Au moins 3 quartiers ont été touchés. Dans un quartier ouest à la limite de la ville, un immeuble résidentiel a été touché par des frappes. Deux personnes ont été retrouvées sans vie par les secours ukrainiens ce lundi matin, 27 autres ont été secourues.

A Osokorkiv dans le sud-est de Kiev, une maison de deux étages a également été bombardée, sans faire de de victimes. Au pied de la maison en feu on voit un cratère de plusieurs mètres de profondeur le sol et ce qui ressemble à un reste de missile.

La pression s'accroît sur la capitale ukrainiene, prise en tenaille par les Russes

A Podil, dans le centre-ville, plus au nord-ouest, un immeuble de 10 étages a aussi été frappé. Une personne a été hospitalisée. L'explosion a soufflé toutes les vitres de l'immeuble et de ceux à proximité.

Le métro de Kiev annonce aussi que l'entrée d'une station située en centre-ville a été soufflée par une explosion.

Pour le moment le bilan des bombardements de la nuit à Kiev fait donc état de deux morts, et d'un blessé hospitalisé. La pression s'accroît sur la capitale ukrainiene, prise en tenaille par les Russes mais pas encore entièrement encerclée.

Lundi déjà, plusieurs morts et des blessés ont été signalés après des bombardements dans différents quartiers de Kiev.

A Kiev, Benoît Ballet (édité par J.A.)