RMC

"On n'est plus tous égaux face au bac", le contrôle continu pris en compte à la place des copies non rendues ne convainc pas le syndicat général des lycéens

Alors qu'une partie des correcteurs ne veulent pas rendre leurs corrections du bac, et donc les notes, le ministre de l'éducation a proposé comme solution de se baser provisoirement sur la moyenne obtenue en contrôle continu pendant l'année. Une idée qui ne convainc pas Rabi Bakali, président du syndicat général des lycéens.