RMC

"On peut être fiers de nous": que pensent les citoyens Qataris de "leur" Coupe du monde?

J-2 avant le coup d'envoi de la Coupe du monde au Qatar. Si, sur place, les Qataris seront minoritaires chez eux, ils sont impatients de voir leur Mondial débuter.

Il aura suffi de trois mots pour convaincre Kaleda de nous parler: "Coupe du monde". À la prononciation de ce nom, immédiatement, un immense sourire, empreint de fierté, s'affiche sur son visage:

"Personne ne pensait qu'on pouvait organiser un Mondial dans notre pays. On a travaillé très dur, on a travaillé 12 ans pour que ça ait lieu. Là on y est !"

Pour beaucoup de Qataris, c'est encore plus qu'un rêve de gosse. Surtout pour les plus âgés. Mohammad a 60 ans. Il est né alors que le Qatar était encore un protectorat britannique et n'était pas encore un état souverain, le pays ayant pris son indépendance en 1971.

Longue tenue blanche sur les épaules, foulard blanc sur la tête, comme tous les autres, il estime que les Qataris "peuvent être fiers (d'eux)". "C'est tellement excitant. J'ai mes billets pour le match d'ouverture", avoue-t-il.

"Maintenant, on va être ami avec le monde entier"

Mais au-delà de la compétition en elle-même, tous, comme Fahaz, misent surtout sur cette Coupe du monde pour faire évoluer l'image du pays à travers le monde et notamment en Occident. Pour lui, "personne ne connaît vraiment notre pays".

"On est tout petits. Le Qatar, c'était les chameaux, le désert. Avec la Coupe du monde, les gens vont venir et se rendre compte de la réalité. Maintenant, on va être ami avec le monde entier. Ça va changer, les touristes vont venir."

En revanche, sur le côté sportif, quand on leur parle de leurs espoirs pour l'équipe nationale, les Al-Annabi, personne ne se fait trop d'illusions.

"On ne leur en demande pas beaucoup. Déjà on joue à une Coupe du monde, c'est bien !", explique Kaleda.

La Coupe du monde serait déjà particulièrement réussie en cas de victoire lors du match d'ouverture du Mondial, dimanche à 17h, face à l'Équateur. Un exploit pour rendre encore plus fier pour tout le peuple qatari.

Martin Bourdin avec MM