RMC

Vente aux enchères d'objets de Johnny Hallyday: "Cette guitare est cassée mais c'est Johnny qui l'a cassé"

RMC
Pour la première fois depuis le décès de Johnny Hallyday, une vente aux enchères consacrée à la rock star, a eu lieu dans l'Eure.

Cent cinquante acheteurs potentiels, fans de Johnny Hallyday, disparu le mois dernier, ont poussé les portes de la salle des ventes de Vernon dans l'Eure samedi à l'occasion de la première vente aux enchères liée au rockeur depuis sa mort.

Des vinyles, coffrets, livres d'or, et même bouteilles de vin à l'effigie de Johnny. Soixante-cinq objets au total, tous issus de la collection d'une femme de la région en grande difficulté financière et donc mise sous tutelle. Elle a été forcée de vendre tous les souvenirs de Johnny accumulés au fil des années avec son mari.

"C’est une dame en tutelle qui a besoin d’argent et j’ai eu le résultat de cette autorisation de vente le 6 décembre lorsque l’on a appris que Johnny était mort", explique Lydie Brioult, la commissaire-priseur.

8.600 euros récoltés

210 euros pour un coffret CD. Plus de 300 pour un lot de vinyles. Les prix s'affolent. Jusqu'au clou de la vente. Un bout de guitare cassé en 1984, acheté 500 euros.

"C’est Johnny qui l’avait dans les mains. Les fans de Johnny connaissent cette guitare, ils ont vu Johnny la casser sur scène. Elle est cassée, mais c’est Johnny qui l’a cassé", assure Philippe l'acheteur, ému.

Les organisateurs ont réussi à récolter près de 8 600 euros pour cette femme dans le besoin. Trois fois plus que prévu.

Mathilde Choin (avec G.D.)