RMC

74 féminicides depuis janvier: "Je préviens aujourd'hui les futurs criminels: méfiez-vous, on arrive"

74 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints ou de leurs ex-compagnons en France depuis le début de l'année. Un rassemblement organisé par les proches des victimes est prévu ce samedi à 17 heures.

Un chiffre effrayant. Depuis le début de l'année en France, une femme meurt tous les 2 jours et demi sous les coups de son conjoint ou de son ex-conjoint.

Dernière victime en date, une femme tuée à coups de marteau dans la nuit du 26 au 27 juin dernier à Vaulx-en-Velin dans le Rhône. Un féminicide dont on a pris connaissance ce vendredi.

Un rassemblement prévu à 17 heures

Pour alerter sur ces 74 drames, un collectif de familles et de proches de victimes de féminicides appelle à se rassembler à 17 heures aujourd'hui, place de la République à Paris. Ils demandent une politique de prévention en la matière.

En début de semaine déjà, ils avaient lancé un appel dans la presse pour que l'Etat mobilise ses services pour éviter ces drames. Ils demandent notamment de prendre exemple sur les dispositifs déjà présents dans d'autres pays européens: prise et traitement systématique des plaintes, octroi de l'aide juridictionnelle dès la plainte, hébergement d'urgence, ordonnance de protection, bracelets électroniques.

"On va s’attaquer aussi aux pouvoirs publics"

Noël Agossa, est l'un des organisateurs. Sa nièce Aissatou, a été tuée par son ancien petit-ami en 2016, alors qu'elle n'avait que 21 ans. Et ce rassemblement est pour lui, un cri d'alarme.

"Je préviens aujourd'hui les futurs criminels: méfiez-vous, on arrive. On ne laissera plus faire. On va mettre en forme tout ce à quoi on a réfléchi pour vous empêcher d’exécuter les femmes de France. On va s’attaquer aussi aux pouvoirs publics. Il y a toute une chaîne de responsabilité où on voit des dysfonctionnements massifs. C’est trop".
Alfred Aurenche (avec Caroline Petit)