RMC

Affaire Matzneff: l'écrivain dénonce des attaques "injustes et excessives"

RMC
Dans son livre, l'éditrice a raconté sa relation avec l'auteur alors qu'elle n'avait que 14 ans et lui 50. Des mots qui ont fait ressurgir un vive polémique sur l'attirance non-dissimulée de l'auteur pour les adolescentes.

La polémique ne désenfle pas autour de Gabriel Matzneff. Cet écrivain aujourd'hui âgé de 83 ans est au cœur des critiques pour son attirance sexuelle pour les jeunes adolescents, qu'il n'a jamais caché, et même défendu au cours de sa carrière. Il a dénoncé dimanche des attaques "injustes". 

La polémique ressurgit après l'annonce la semaine dernière de la sortie le 2 janvier prochain d'un livre autobiographique de l'éditrice Vanessa Springora sur sa relation avec l'écrivain alors qu'elle avait 14 ans et lui 50 ans. Ce matin, le journal Le Parisien publie des échanges avec Gabriel Matzneff. 

Dans un premier SMS, Gabriel Matzneff tente d'abord d'esquiver la polémique. Il explique être souffrant et à l'étranger. Il ajoute qu'il ne souhaite pas écrire une seule ligne contre Vanessa Springora. "Plus tard, peut-être lirais-je son livre, mais pas maintenant, ce qu'on m'en a dit me fait tant de peine, je n'en ai pas la force", écrit-il notamment. 

Des suites judiciaires envisagées? 

Puis, dans un autre message, il dénonce des attaques "injustes et excessives" à son encontre. 

Ce week-end, le ministre de la Culture a apporté son soutien à toutes les victimes de l'écrivain sur Twitter "l'aura littéraire n'est pas une garantie d'impunité" a indiqué le ministre.

Franck Riester a également demandé des précisions au centre national du livre sur l'allocation de plusieurs milliers d'euros dont bénéficie l'écrivain. Les services du secrétaire d'Etat chargé de la protection de l'enfance étudient également si d'éventuelles suites judiciaires peuvent être envisagées contre Gabriel Matzneff.

Margaux Bourdin avec Guillaume Descours