RMC

Corbeil: l'hôpital Sud Francilien victime d'une cyberattaque

Le Centre hospitalier Sud Francilien (CHSF), à Corbeil-Essonnes, est fortement impacté depuis dimanche par une cyberattaque. Une rançon de 10 millions de dollars est demandée par les cyber-assaillants.

L'un des plus grands hôpitaux d'Ile-de-France est fortement impacté depuis dimanche par une attaque lancée par des pirates informatiques. Selon les informations recueillies par RMC, les personnels du Centre hospitalier Sud Francilien (CHSF), à Corbeil-Essonnes (Essonne), ont constaté de gros problèmes de réseau vers 2 heures du matin. Les systèmes informatiques de l'hôpital, qui compte un millier de lits, étaient en panne.

Dans un message, les cyber-assaillants à l'origine de l'attaque exigent le versement d'une rançon de 10 millions de dollars, sous peine de maintenir le blocage du système et de divulguer les données médicales des patients, assurent-ils. Il s'agit d'un chantage régulièrement exercé par ce type d'escrocs qui utilisent des rançongiciels et s'en prennent notamment à des structures hospitalières ou à de grandes entreprises.

Des opérations reportées

En conséquence, les urgences fonctionnent en mode dégradé, les personnels ne pouvant plus remplir les formulaires d'admission des patients. Depuis plus de 24 heures, les soignants sont contraints de tout gérer sur papier. Les patients nécessitant des soins urgents ont été redirigés vers d'autres hôpitaux de la région. Par ailleurs, certaines opérations chirurgicales prévues ce lundi au CHSF doivent également être reportées, d'après les informations obtenues par RMC.

La section cybercriminalité du parquet de Paris s'est saisie de cette affaire. Pour l'heure, les magistrats attendent les premières conclusions des spécialistes de l'ANSSI, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'informations, qui sont mobilisés. Leurs analyses sur la nature du rançongiciel et sa portée permettront ensuite aux enquêteurs d'orienter leurs investigations.

Guillaume Biet avec Guillaume Descours