RMC

Disparition de Justine Vayrac: son sac à main calciné retrouvé à côté du domicile du gardé à vue

La procureure de la République de Brive, le 26 octobre 2022

La procureure de la République de Brive, le 26 octobre 2022 - Capture d'écran

Dans un point presse, la procureure de la République de Brive a détaillé les opérations dans l'affaire de la disparition de Justine Vayrac, à Brive. Elle a notamment dévoilé que le sac à main de la victime a été trouvé, calciné, à proximité du domicile du gardé à vue.

Au lendemain de la mise en garde à vue de la dernière personne à avoir vu Justine Vayrac vivante avant sa disparition, la procureure de la République de Brive-la-Gaillarde (Corrèze) a fait un point presse pour détailler les avancées de l'enquête. Si aucune trace de la jeune femme de 20 ans a été retrouvée depuis sa disparition à la sortie de la boîte de nuit "La Charette" à Brive-la-Gaillarde (Corrèze) dans la nuit de samedi à dimanche, un suspect a été placé en garde à vue mardi matin.

Dernière personne à la voir vue en vie, à quatre heures du matin à la sortie de la boîte de nuit, le gardé à vue a vu son domicile et sa voiture perquisitionnée. Si les opérations de police scientifique ont révélé la présence de traces de sang dans sa chambre et dans son véhicule au niveau du levier de vitesse, rien, pour le moment, n'assure qu'il s'agit de traces provenant de Justine Vayrac. Des analyses ADN sont en cours afin d'établir le profil générique pouvant correspondre à ces traces de sang.

Garde à vue prolongée

Surtout, le sac à main de Justine Vayrac, contenant certains de ses effets personnels, a été découvert calciné à proximité du domicile du gardé à vue, selon la procureure. Mais contrairement à plusieurs informations dévoilées dans la journée, aucune autre personne n'a été placée en garde à vue et le téléphone de la jeune maman n'a pas été retrouvé dans la chambre du suspect. La garde à vue du suspect a été prolongée et les auditions des témoins se poursuivent.

Des moyens spéciaux ont été mobilisés pour retrouver Justine Vayrac, dès lundi soir, avec des équipes cynophiles et avec un hélicoptère de la gendarmerie. Une battue a été organisée ce mercredi, aidée d'un chien pisteur. En raison de la présence de plusieurs plans d'eau à proximité du domicile du gardé à vue, plusieurs équipes de plongeurs sont aussi dépêchées sur place. La procureure estime qu'à ce stade, l'enquête s'oriente vers l'ouverture d'une information judiciaire, dès ce jeudi, devant un magistrat du pôle judiciaire de Limoges. Aucun chef d'accusation possible n'a été signalé.

Ce matin, sur RMC, la maman de Justine Vayrac, Marina, a expliqué que la disparition de sa fille est totalement inhabituelle, elle qui est "très famille" et maman d'un petit garçon de deux ans: " Je vois ma fille tous les jours. Elle aime son fils plus que tout. Ce petit garçon n'a pas de nouvelles de sa maman non plus depuis dimanche. Elle n'a pas pris de ses nouvelles non plus et ça n'est pas possible."

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC