RMC

"Il nous a quitté d’un coup sans raison": comment l'assaillant de Conflans a changé de comportement en quelques mois

Les enquêteurs cherchent à retracer le parcours de l'assaillant, de sa radicalisation à l'assassinat de Samuel Paty vendredi dernier.

Comment Abdoullah Anzorov, l'assaillant de Conflans-Sainte-Honorine, s'est-il radicalisé ? C'est ce que les enquêteurs cherchent à déterminer. Et selon sa famille, ce changement remontrait à plusieurs mois avant l'assassinat et la décapitation de Samuel Paty. Abdoullah Anzorov se serait d'abord laisser pousser la barbe et aurait adopter une pratique rigoriste de l'Islam. Le jeune homme passe ensuite beaucoup de temps sur les réseaux sociaux et semble obsédé par les vidéos mettant en cause Samuel Paty.

Quelques années plus tôt déjà, il avait brusquement cessé de fréquenter certains de ses amis: "Du jour au lendemain il nous a dit: 'moi j’arrête de traîner avec vous parce que vous profitez trop de la vie, ce que vous faites je n’aime pas, cela ne me convient pas'. Et puis il nous a supprimé des réseaux, il nous a quitté d’un coup sans raison", témoigne un de ses anciens amis.

"Moi je vais à la mosquée je prie, vous, vous ne faites pas les prières"

Dans les mois qui suivent, Abdoullah Anzorov fait beaucoup de sport, au point de changer de morphologie: "Quand on le voyait il marchait tout seul, il nous disait bonjour et nous parlait un peu trop de religion. Il nous disait 'moi je vais à la mosquée je prie vous, vous ne faites pas les prières'. Nous on profitait de la jeunesse et lui ne voulait pas ça".

En garde à vue, le père du terroriste assure n'avoir jamais parlé des caricatures de Mahomet ou de Samuel Paty avec son fils. Il se dit horrifié par son acte et demande pardon à la France.

Julien Coudrot (avec Guillaume Dussourt)