RMC

Insultes racistes contre une caissière à Annemasse: quelle est la cause de l'incident?

La vidéo de l'altercation entre la cliente et la caissière a été diffusée vendredi sur Twitter.

La chaîne de supermarchés Carrefour a annoncé samedi qu'elle portait plainte après qu'une caissière du groupe a été la cible d'injures racistes proférées par une cliente, selon une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

"Solidarité avec notre collègue injuriée. Ces propos racistes sont inacceptables. Nous les condamnons très fermement et portons plainte", a tweeté l'enseigne.

La vidéo de l'altercation entre la cliente et la caissière a été diffusée vendredi sur Twitter. Les faits remontent à la veille, jeudi 3 mai, et se sont déroulés dans le magasin Carrefour d'Annemasse, en Haute-Savoie. 

La scène se déroule l'intérieur du supermarché, jeudi dernier... Dans la vidéo, on entend d'abord une altercation, puis à mesure que le smartphone qui filme se rapproche des insultes racistes, on découvre une jeune femme - avec un caddie accompagnée de deux enfants - proférer des insultes à caractère raciste à l'encontre de la caissière en charge des caisses automatiques. On entend notamment "Sale négresse! Sale Noire !"

L'enregistrement, d'une trentaine de secondes, ne montre pas l'origine de l'incident. Selon des témoins, la caissière fait remarquer à cette cliente qu'elle a oublié de scanner quelques articles. Le ton monte quand cette dernière est soupçonnée d'avoir eu l'intention de voler. Sur un enregistrement audio, une femme qui se présente comme la cliente auteure des injures racistes se justifie. Elle explique ne pas être raciste, et d'avoir d'abord été traitée de "maghrébine prostituée et voleuse" alors qu'elle "avait du mal à scanner ses articles". 

"On veut que cette dame réponde de ses actes!"

A cette heure, le seul examen de la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux ne permet pas de déterminer l'origine de cette altercation. 

Trois jours plus tard, la salariée insultée est encore choquée, raconte Mansour, son beau-fils sur RMC: "Ce sont des propos très graves, on veut que Justice soit faite, que cette dame réponde de ses actes et qu'elle soit condamnée" confie-t-il.

Une violence verbale qui attriste, mais ne surprend pas Philippe Bennier, délégué syndical CFDT Carrefour Market en Rhône-Alpes. Selon lui, "ça fait plusieurs semaines, voire des mois que nos hôtesses de caisse remontent des incivilités dans les magasins qui s'accentuent. Ca se passe dans beaucoup de magasins" déplore-t-il. 

Ce représentant syndical réclame un renforcement de la présence de vigiles dans les magasins et l'embauche de personnel de caisse pour mieux faire face à ces comportements violents.

Gwenaël Windrestin avec Xavier Allain