RMC

"L'avenir des Juifs en Europe n'est pas bon": le témoignage fort du fils de Mireille Knoll

TEMOIGNAGE RMC - Daniel Knoll est un des fils de Mireille Knoll, tuée de 11 coups de couteau à 85 ans chez elle sur des soupçons d'antisémitisme. Il témoigne avec émotion au micro d'Apolline de Malherbe.

"C'est un moment très très difficile". Daniel Knoll était l'invité de RMC ce mardi matin et a fait part de son émotion au moment de l'ouverture du procès des deux personnes soupçonnés d'avoir tué sa mère de 85 ans. Le corps de cette dame de confession juive avait été découvert à son domicile en 2018 dans le 11e arrondissement de Paris lardé de 11 coups de couteau et en partie carbonisé.

Yacine Mihoub et Alex Carrimbacus, deux jeunes hommes étaient présents chez Mireille Knoll le jour de sa mort. Tous deux comparaissent pour meurtre antisémite sur une personne vulnérable mais s’accusent mutuellement d’être l’auteur des faits.

"L'émotion monte, le fait de savoir que je vais voir ces deux monstres aujourd'hui, ça m'horripile"

Daniel Knoll n'a pas dormi de la nuit avant cette journée particulièrement éprouvante pour lui et sa famille. "L'émotion monte, le fait de savoir que je vais voir ces deux monstres aujourd'hui, ça m'horripile", témoigne-t-il. 

"Je ne sais pas si j'arriverais à faire le deuil. J'espère qu'après je me sentirais plus libre. Mais je ne sais pas. On attend de connaître la vérité, mais venant de la part de deux monstres, dont le voisin, je ne suis pas sûr que l'on connaisse un jour la vérité".

>>> A LIRE AUSSI - "11 coups de couteau, un véritable acharnement": qui a tué Mireille Knoll, 85 ans?

"Il est temps qu'en France, enfin ça change, que les criminels, que les gens qui commettent des choses insupportables soient vraiment punis"

Daniel Knoll fait de lui-même un rapprochement avec les attaques qui ont touché la France ces dernières années en lien avec la religion. 

"Je pense à tous ces gens qui ont été assassinés par quelqu'un qui dit 'Allah Akbar', des gens qui ne comprennent rien à la religion car toutes les religions sont plutôt amour. Que ce soit le père Hamel, Samuel Paty... Je pense qu'il devrait y avoir des lycées Samuel Paty en France et sanctionner très sévèrement ceux qui n'ont pas respecté l'hommage à son égard.
Il est temps qu'en France, enfin ça change, que les criminels, que les gens qui commettent des choses insupportables soient vraiment punis. (...) On est dans un pays démocratique faible, trop faible. Tous ces gens méritent de graves punitions."

"J'attendais Sarkozy et son Karcher, Valls... En fait ils parlent tous, mais ils n'agissent pas"

Il estime qu'il y a trop de tolérance à l'égard de l'apologie du terrorisme dans le pays.

"Bien entendu. Et à cause de ça on voit la montée des extrêmes, car aucun gouvernement ne réagit. J'attendais Sarkozy et son Karcher, il n'est jamais venu. J'espérais Valls, il n'a pas fait ce qu'il devait faire. En fait, personne ne fait rien. Ils parlent tous mais ils n'agissent pas."

Il conclut plus largement, après le meurtre de sa mère, que l'avenir des Juifs en Europe "n'est pas bon".

"Moi personnellement je n'ai pas peur, mais je pense que l'avenir des Juifs en Europe n'est pas bon."
J.A.