RMC

Pétain "sauveur" des juifs: Eric Zemmour relaxé en appel

Eric Zemmour, le 10 avril 2022 à Paris

Eric Zemmour, le 10 avril 2022 à Paris - bERTRAND GUAY © 2019 AFP

La cour d'appel de Paris a confirmé jeudi la relaxe prononcée en première instance en faveur d'Eric Zemmour jugé pour "contestation de crime contre l'humanité".

Eric Zemmour a été relaxé ce jeudi par la Cour d'appel de Paris. Il comparaissait pour "contestation de crime contre l'humanité" après des propos tenus sur la chaîne CNews en octobre 2019. Eric Zemmour était face à Bernard-Henri Lévy quand il avait estimé que le maréchal Philippe Pétain avait "sauvé" des juifs français durant la Seconde guerre mondiale. "Un jour (...) vous avez osé dire que Pétain avait sauvé les juifs français. C'est une monstruosité, c'est du révisionnisme", s'était indigné "BHL". "C'est encore une fois le réel, je suis désolé", lui avait répondu Eric Zemmour.

"Un victoire pour la liberté d'expression", réagit son avocat

Relaxé en première instance, ce jugement a été confirmé ce jeudi par la cour d'Appel. L'ancien candidat à la présidence de la République n'était pas présent à l'audience mais son avocat, Me Olivier Pardo a exprimé son "immense satisfaction" après la décision de la cour.

"C'est un message à tous ceux qui veulent lancer des attaques infamantes, utilisant les drames de la Seconde Guerre mondiale pour des affaires politiques. C'est la liberté d'expression qui a gagné", a-t-il dit à la sortie de la salle d'audience.

Des propos peuvent être historiquement faux sans pour autant être répréhensibles pénalement

Cette idée d'Eric Zemmour sur le maréchal Pétain est contestée par un certain nombre d'historiens dont Jacques Semelin, qui a travaillé 10 ans sur la question, et qui, comme le rappelait en janvier notre reporter Nicolas Poincaré, estime que 75% des juifs en France ont effectivement échappé à la mort. Mais selon lui, non pas grâce au régime de Vichy, mais plutôt en dépit de Vichy. 24.000 juifs français ont été exterminés dans les camps nazis, la plupart après avoir été arrêtés ou détenus par la police de Vichy.

Mais des propos peuvent être historiquement faux sans pour autant être répréhensibles pénalement. Au procès en première instance en février 2021, le tribunal avait jugé que ces déclarations d’Eric Zemmour avaient certes un caractère négationniste, mais que ce n’était pas une minoration “outrancière” du crime contre l’Humanité. Eric Zemmour a donc été relaxé.

J.A. avec AFP