RMC

Plus de dialogue, moins de "nasse"... A quoi va ressembler la nouvelle doctrine du maintien de l'ordre "à la française"?

Le ministère de l'Intérieur présente ce lundi une nouvelle version de son "schéma national de maintien de l'ordre" alors que la question fait polémique depuis plusieurs années.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin doit présenter ce lundi une version remaniée de son schéma national de maintien de l'ordre, ainsi que l'a ordonné le Conseil d'Etat. D'anciennes dispositions s'étaient vu censurées par l'autorité publique, et ne devraient donc pas réapparaître dans ces nouvelles pratiques de maintien de l'ordre.

Encercler les manifestants, les retenir parfois plusieurs heures dans un petit périmètre. La technique controversée de la nasse ne devrait plus faire partie des pratiques utilisées par les forces de l'ordre en manifestation. Un point déjà censuré par le Conseil d’Etat en juin dernier.

Formation de 600 policiers chargés de dialoguer avec les manifestants en projet

Et ce n’était pas le seul point à modifier. L'obligation faite aux journalistes de quitter la manifestation au moment de la dispersion, avait également été désavouée. 

Ce plan remanié est une mise en conformité avec les décisions du conseil d’Etat. Un soulagement pour les organisations de défense des droits de l’homme. Même si elles restent sur leur faim et accusent le maintien de l'ordre "à la française" d'être encore et toujours axé sur la répression et la confrontation avec les manifestants... 

De leur côté, les syndicats policiers estiment que les critiques ont été entendues. Une plus grande place à la désescalade sera donnée, avec la formation par exemple de 600 policiers chargés de dialoguer avec les manifestants.

>>> A LIRE AUSSI - Enquête ouverte après des violences à l'intérieur du meeting d'Eric Zemmour

Maxime Levy (édité par J.A.)