RMC

Refus d'obtempérer à Paris: la garde à vue du conducteur levée en raison de son état de santé

Le conducteur de la voiture qui a refusé d'obtempérer pour un contrôle de police, dans le 18e arrondissement de Paris ce samedi, a été "brièvement" placé en garde à vue pour "tentative d'homicide" sur des policiers. Il n'était pas en état d'être entendu à ce stade. La passagère a succombé à ses blessures, après les tirs des agents.

Après un refus d'obtempérer dans les rues du 18e arrondissement de Paris ce samedi, le conducteur de cette voiture a été "brièvement" placé en garde à vue ce lundi pour "tentative d’homicide" sur des policiers. Blessé au thorax, l'homme de 38 ans n'est pas en état d'être entendu et sa garde à vue a été levée, a confirmé le parquet de Paris à RMC.

Touchée à la tête par les tirs des policiers, la passagère de 22 ans a succombé à ses blessures. Les deux autres occupants de la voiture sont indemnes et ont été auditionnés. La garde à vue des trois policiers, débutée ce dimanche après-midi, a été prolongée ce lundi.

Deux enquêtes ont été ouvertes. La première vise les occupants de la voiture pour tentative d'homicide. Une autre enquête, confiée à l'IGPN, concerne les policiers pour "violences ayant entraîné une ITT de plus de 8 jours avec arme par personne dépositaire de l'autorité publique" et "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner par personne dépositaire de l'autorité publique".

Le conducteur aurait foncé sur les policiers

Selon une source proche du dossier, le conducteur, qui roulait sans permis, est très défavorablement connu des services de police. Son casier judiciaire fait état de 80 antécédents pour délits routiers et trafic de stupéfiants notamment. D'après les premiers éléments de l'enquête sur les faits, un groupe de policiers à vélo a remarqué que le passager d'une petite Peugeot grise n'avait pas sa ceinture.

Quand ils ont voulu s'approcher, la voiture aurait redémarré rapidement, avant d'être bloquée dans la circulation. En voyant les policiers rattraper la voiture, le conducteur aurait fait mine de couper le contact avant de repartir en trombe. De source policière, il aurait alors foncé sur l'équipage. C'est à ce moment-là que les forces de l'ordre ont fait usage de leur arme de service, touchant le conducteur au torse et blessant à la tête la passagère. En tout, dix cartouches ont été tirées par les policiers.

LP avec Ambre Lepoivre