RMC

Suicide de Maggy Biskupski, porte-parole du mouvement des "policiers en colère"

La policière, âgée de 36 ans, s'est donnée la mort avec son arme de service, chez elle, dans les Yvelines.

Elle avait fondé l’association "Mobilisation des policiers en colère" après l'attaque de deux policiers à Viry-Châtillon: Maggy Biskupski, 36 ans, s'est suicidée lundi soir avec son arme de service à son domicile de Carrières-sous-Poissy dans les Yvelines. Une lettre a été retrouvée près de son corps.

La policière, qui faisait partie de la BAC des Yvelines, était visée par une procédure menée par "la police des polices" pour être sortie de son devoir de réserve. 

Maggy Biskupski a été poussé sur le devant de la scène lors de la polémique autour des propos des Yann Moix: l'écrivain, en septembre dernier sur le plateau des Terriens du samedi, émissions présentée par Thierry Ardisson sur C8, avait accusé les policiers de "se victimiser" et de "chier dans leur froc" face à l'insécurité, n'ayant pas "les couilles d'aller dans des endroits dangereux".

Chloë Cambreling