RMC

"Une réponse forte" contre l'augmentation des violences: Darmanin demande des propositions aux préfets

Les violences semblent augmenter avec cette sortie de crise sanitaire. Le ministère de l'Intérieur veut analyser le problème.

Le ministre de l'Intérieur demande aux préfets un bilan des violences sur les 5 premiers mois de l'année. "Nous assistons au développement de faits extrêmement violents - vraisemblablement liés aux conséquences de la crise sanitaire dont notre pays est en train de sortir", leur écrit Gérald Darmanin dans un télégramme daté du 4 juin.

Le ministre souhaite faire un état des lieux des violences intraconjugales graves, des cas de "forcenés" et des agressions à l'encontre des services de sécurité et de secours.

Les services du ministère de l'Intérieur ont constaté, depuis le début de l’année, un regain significatif de ces violences.

Des faits graves qui appellent “une réponse forte”

Leur nombre a plus que doublé en un an: celui des forcenés, ces individus dangereux et souvent armés qui tuent et se retranchent, nécessitant une intervention du GIGN ou du RAID. Une violence qui serait un contre coup de la crise sanitaire, et au sein de la famille et à l’encontre des forces de l’ordre.

Dans son télégramme le ministre de l’Intérieur détaille les chiffres, par rapport à l’année dernière +20% de violence intrafamiliale, + 28% à l’encontre des forces de l’ordre.

Des faits graves qui appellent “une réponse forte” écrit le ministre de l’Intérieur. Il demande aux différents directeurs des forces de sécurité un état des lieux et des propositions d’ici demain.

Maxime Brandstaetter (avec J.A.)