RMC

A quoi ressemblera l'allocution des vœux d'Emmanuel Macron?

Emmanuel Macron, le 21 décembre 2022

Emmanuel Macron, le 21 décembre 2022 - LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

Emmanuel Macron s'adressera aux Français, ce samedi à 20h, pour adresser ses vœux pour 2023. Une allocution importante pour le chef de l'État, après sa réélection, qui doit donner le ton de son second quinquennat.

C'est un moment traditionnel pour le président: les vœux aux Français du 31-Décembre. Pour la sixième fois, Emmanuel Macron s'adressera aux Français à 20h pour "un message d'unité et de confiance." C'est ce que martèle l'entourage du Président. Pas de révolution en perspective. Le format sera très classique, avec une quinzaine de minutes d'intervention, à 20 heures (à suivre sur RMC).

"Prendre de la hauteur"

L'Élysée insiste, Emmanuel Macron "prendra de la hauteur" pour dresser un bilan de l'année, d'abord. Une année écrasée par la guerre en Ukraine et ses conséquences sur l'inflation ou l'énergie. "Un ensemble de crise qu'il a fallu gérer", dit-on au Palais, et tant qu'à faire, Emmanuel Macron devrait montrer que ces crises ont été bien gérées, avec une inflation contenue et un taux de chômage qui baisse.

Qui dit vœux dit aussi défis pour 2023, mais hors de question de s'attarder seulement sur la contestée réforme des retraites. "Ce n'est pas le moment de mettre les mains dans le cambouis" explique un proche qui égrène les thématiques: travail, santé, école, climat. Le Président montrera que ces chantiers restent ses préoccupations.

"Donner le cap"

Quel est l'enjeu de ces vœux pour le chef de l'État? "Donner le cap" répond Bernard Sananès, directeur de l'institut de sondage Elabe. "Le premier quinquennat a été marqué par un leitmotiv: la transformation. Le cap est moins lisible aujourd'hui, son assise politique est moins confortable avec une majorité relative."

Autre point crucial de cette allocution, la réponse à la succession des crises qui frappe le monde depuis quelques années: sanitaire, ukrainienne, inflationniste, écologiste. "C'est un des enjeux de donner sa vision dans ce moment difficile et compliqué", explique le sondeur.

Hélène Terzian et Maxime Martinez