RMC

"C'est l'élection de la dernière chance": Marine Le Pen lance sa campagne pour 2022

La candidate du Rassemblement national se lance avec 2022 en ligne de mire malgré certains doutes dans son camp.

Marine Le Pen est officiellement entrée en campagne dimanche. La candidate du Rassemblement National réunissait ses troupes à Fréjus dans le Var. Devant près d’un millier de militants, réunis dans une arène, Marine le Pen a passé les rênes du parti à son numéro 2, Jordan Bardella, pour se consacrer à sa campagne.

En écho, à sa première affiche de campagne, dévoilée quelques jours plus tôt, Marine Le Pen a fait de la défense des libertés l’axe principal de son discours de Fréjus. La présidentielle de 2022 ne sera plus seulement un choix de société mais "un choix de civilisation", a-t-elle asséné à la tribune.

"On croise les doigts, c'est notre dernier espoir"

Fragilisée par les revers électoraux du Rassemblement national, avec un nombre de militants et d'élus en berne et menacée par la candidature d'Eric Zemmour sur sa droite, Marine Le Pen joue son va-tout pour 2022.

Derrière la candidate, sur une grande banderole, on pouvait lire, en lettres capitales "Le temps est venu". Après les revers électoraux, les militants et élus en sont-ils encore persuadés ? Et sont-ils prêts à jeter leurs forces dans la bataille? C'est la 3e fois qu'elle se présente devant les Français. Mais peut-elle vraiment gagner? Nicolas, militant, a de sérieux doutes.

"J'espère que ça va passer. On croise les doigts, c'est notre dernier espoir. Si on n'y arrive pas et que ça ne se passe pas bien, je laisse tomber. C'est l'élection de la dernière chance."

Le parti à moins de militants, moins d'élus sans compter les déçus qui ne votent plus. 

""Il y a eu des défaites mais on rebondit ! Nous sommes là pour remotiver les troupes. Que ce soit les gens de chez nous ou ceux qui se demandent encore pour qui voter", explique Edgar Montagné, élu RN de Carcassonne

"Les sondages sont avec nous, la dynamique va se lancer"

Mais rien n'est joué selon Nicolas, conseiller municipal RN à Toulon.

"On n'a pas encore lancé notre machine. C'est aujourd'hui que ça commence. Les sondages sont avec nous, la dynamique va se lancer. Il y a une vraie possibilité de gagner l'élection présidentielle."

Pour lancer la machine justement, le nouveau président du RN Jordan Bardella entamera ce lundi matin une grande tournée de toutes les fédérations.

>>> A LIRE AUSSI - "Faites honneur à votre intelligence": ça chauffe sur le plateau des Grandes Gueules entre Jean-Luc Mélenchon et Charles Consigny

Juliette Droz (avec J.A.)