RMC

Elections régionales: pourquoi le RN est-il à un niveau aussi bas?

Le Rassemblement national perd du terrain par rapport aux régionales de 2015, alors qu'il était annoncé vainqueur dans les intentions de vote.

C'est l'un des enseignants de ce premier tour. La déception du clan Le Pen et la décrue du RN par rapport aux dernières régionales. Le parti qui se présente comme le principal opposant à Emmanuel Macron est arrivé en deuxième position loin derrière la droite et très loin du score qu'il avait obtenu il y a 6 ans à l'échelle nationale.

Localement, il faut également noter les contre-performances de certains candidats comme Sébastien Chenu et ses 24% dans les Hauts de France, là où Marine Le Pen avait obtenu 40% au premier tour en 2015, mauvais scores également dans le Grand-Est, en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Val de Loire là où pourtant le parti avait placé grands espoirs de victoire.

"Je vous appelle à déconfiner vos idées et à redresser le résultat de ce premier tour"

Et si Thierry Mariani arrive en tête en PACA, c'est là encore un score jugé décevant au Rassemblement national. Bien inférieur à celui obtenu par Marion Maréchal Le Pen il y a 6 ans.

La formation de Marine Le Pen qui semble donc payer l'absence de tête d'affiche et souffrir de la démobilisation de son électorat déjà observée lors des dernières municipales.

La présidente du parti elle-même a appelé à un "sursaut" pour le deuxième tour dans son allocution post-résultats: "Après avoir subi des mois de restriction de vos libertés, je vous appelle à déconfiner vos idées et à redresser le résultat de ce premier tour".

>>> CARTE INTERACTIVE - Elections régionales: découvrez les résultats 

Jérémy Trottin (avec J.A.)