RMC

Eric, électeur FN: "en s'alliant à Dupont-Aignan, Le Pen va ramener vers elle des électeurs de Fillon"

-

- - AFP

Comment les électeurs de Marine Le Pen accueillent-ils l'annonce, ce samedi, de la nomination de Nicolas Dupont-Aignan comme Premier ministre si la candidate du Front national l'emporte le 7 mai? Bien, à en croire Eric, joint par RMC.fr.

Éric, 48 ans, est chauffeur de taxi et électeur de Marine Le Pen.

"Pour moi cette alliance entre Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen, c'est une grande satisfaction. Tout comme le fait qu'elle annonce qu'il sera son Premier ministre en cas de victoire le 7 mai. C'est un plus pour elle et pour le mouvement Bleu Marine. C'est une très bonne chose car ça permet au Front National de sortir de sa mauvaise image. Je sais qu'il a eu des mots durs parfois contre Marine Le Pen. Mais ses mots n'étaient pas plus durs que ceux de François Fillon, Nicolas Sarkozy ou François Baroin à propos d'Emmanuel Macron.

"Ils sont (presque) sur la même ligne"

Cette alliance n'est pas si contre-nature que ça. Sur le fond, à part sur l'immigration, Nicolas Dupont-Aignan est sur la même ligne que Marine Le Pen, notamment sur la sortie de l'Europe. Franchement, c'est le meilleur choix qu'elle pouvait faire. Je suis persuadé que ça va ramener pas mal de fillonistes et d'électeurs de droite vers le vote Marine Le Pen. Je suis persuadé que beaucoup vont sauter le pas.

Croyez-moi, le 7 mai, il va y avoir des surprises. Marine ne va peut-être pas gagner, mais le score va être très serré: je suis sûr que l'on sera sur du 49-51.

"Dupont-Aignan 1er ministre? Ça donne une image d'ouverture"

Je ne suis pas déçu qu'elle ne prenne pas un cadre du FN comme Premier ministre. Au contraire même, parce que ça casse cette image d'oligarchie qui consiste à prendre systématiquement quelqu'un du sérail, ce que font les partis traditionnels depuis toujours. Là, ça donne une image d'ouverture. Sincèrement, alors qu'on essaie en permanence de la mettre à la faute, Marine Le Pen fait vraiment une très bonne campagne."

Propos recueillis par Philippe Gril