RMC

Insultes racistes contre les Bleus: "Révoltée", la ministre Isabelle Rome mise sur un nouveau plan

Invitée d’"Apolline Matin" ce jeudi sur RMC et RMC Story, la ministre déléguée Isabelle Rome a dénoncé les insultes racistes qui ont visé certains joueurs de l’équipe de France après la finale de Coupe du monde perdue. Elle promet des mesures concrètes dans un nouveau plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

Une finale de légende et une issue cruelle pour l’équipe de France. Battus aux tirs au but par l’Argentine dimanche au Qatar (3-3, 2-4 aux tab), certains Bleus, comme Kingsley Coman et Aurélien Tchouaméni, ont dans la foulée été visés par des insultes racistes sur les réseaux sociaux. Condamnant des "propos racistes et haineux inacceptables", la Fédération française de football a annoncé qu’elle allait porter plainte, tout comme les associations SOS Racisme et Sportitude.

Ministre déléguée, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances, Isabelle Rome a été "révoltée" par ces insultes racistes. "J’ai vu un très beau match, une très belle équipe qui nous a fait plaisir et fait rêver, explique-t-elle dans ‘Apolline Matin’ ce jeudi sur RMC et RMC Story. Voir ensuite ces commentaires racistes, ça m’a complètement révoltée. C’est pour ça que j’ai réagi très vite."

"Il ne faut rien laisser passer"

Isabelle Rome mise sur un nouveau plan pour combattre le racisme et l’antisémitisme. "Cela révèle aussi que le racisme existe au sein de notre société, souligne la ministre déléguée. C’est pour cela aussi que le président de la République et la Première ministre m’ont demandé de construire un nouveau plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme. J’ai réuni plus de 30 associations et 15 ministères pour aboutir à des mesures concrètes. Il ne faut rien laisser passer. Il y aura un volet sanction. Il faut oser nommer les choses. Il faut aussi que les enfants soient sensibilisés dès le plus jeune âge, qu’on puisse les emmener sur des lieux de mémoire par exemple. Et quand il y a des délits, il faut les sanctionner bien sûr."

LP