RMC

Jean-Michel Blanquer fait venir une chorale de Poitiers pour sa passation qui n'a finalement pas lieu

Persuadé que la passation de pouvoir se ferait ce jeudi, le ministère de l'Education nationale a fait venir 42 collégiens d'une chorale de Poitiers pour rien. Les jeunes chanteurs sont finalement repartis sans avoir vu Jean-Michel Blanquer.

Enfin l'épilogue! L’Elysée a annoncé que le nouveau gouvernement sera présenté cet après-midi, avec un premier Conseil des ministres lundi. Les journalistes et les ministres en poste vont pouvoir respirer, mais la déception doit être grande pour 42 collégiens, membres d’une chorale de Poitiers (Vienne).

Jeudi, ils ont embarqué en urgence dans un train depuis Poitiers donc, direction Paris, à 343 km de là. Pourquoi ? Parce que le ministère de l’Éducation nationale était tellement persuadé que la passation de pouvoir aurait lieu jeudi, qu’ils ont invité au pied levé cette chorale pour qu’elle chante, lors de la cérémonie de passation. Une urgence telle que les accompagnateurs ont dû payer les billets dans le train soit 3000 euros.

Une représentation pour les agents du ministère

Sauf que voilà, arrivés rue de Grenelle au ministère de l'Éducation nationale, pas de passation, pas même de ministre ! En attendant, on leur a fait visiter la bibliothèque du ministère, les jardins, mais toujours rien.

En fin de journée, ils se sont fait une raison. Avant de repartir à Poitiers, quand même, la chorale a donné une petite représentation dans la cour du ministère, pour les agents et face à une journaliste de BFMTV, qui a immortalisé le moment.

Hélène Terzian (avec G.D.)