RMC

Julien Bayou "mis sous surveillance" par des militantes et des ex depuis trois ans

Le journal Libération dévoile, ce samedi, une enquête montrant la pression mise par un "collectif féministre informel" sur Julien Bayou. Celui-ci, constitué de militantes et d'ex-compagnes de l'ancien patron d'Europe Ecologie les Verts, a enquêté et "mis sous surveillance" le député écologiste.

Trois ans d'enquête informelle. Selon les informations du journal Libération, Julien Bayou aurait été visé par une "cabale interne au parti", une "mise sous surveillance". Un collectif féministe informel lui reprochait son comportement avec les femmes. Ses membres auraient enquêté sur lui pendant trois ans.

"On enquête pour savoir si c'est un mec bien"

Des enquêtes et des accusations de violences psychologiques qui ont d'ailleurs conduit à sa démission cette semaine du poste de sécrétaire national du parti écologiste. Lors d'une soirée entre militants en 2019, une proche de Julien Bayou est abordée par une militante: "on enquête pour savoir si c'est un mec bien". Elle veut s'assurer qu'il n'est pas "un prédateur".

A la même époque, selon Libération, plusieurs ex-compagnes de Julien Bayou sont approchées par cette même militante, de manière informelle, afin de recueillir des informations sur son comportement. L'écologiste l'apprend, il se sait désormais sous surveillance.

Le mettre "hors d'état de nuire"

En novembre 2021, la rupture avec Aline, sa compagne depuis trois ans, marque un tournant. Les choses s'enveniment: une conversation Whatsapp se crée entre ex-déçues de Julien Bayou, avec pour objectif de le mettre "hors d'état de nuire".

En juin dernier, Aline accuse l'écologiste dans un mail aux cadres du parti, d'être "lâche et manipulateur" elle fait part de sa volonté de mettre fin à ses jours. La cellule contre les violences sexuelles du parti s'autosaisit. Sauf qu'au sein de cette cellule siège l'une des femmes qui enquête depuis trois ans sur la vie de Julien Bayou :

Il est "immature, mais c'est tellement banal. On ne va pas lui faire un procès pour ça", juge une ex-compagne.
Martin Cadoret avec MM