RMC

Julien Bayou démissionne de son poste de secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts

Accusé de violences psychologiques par une ex-compagne, Julien Bayou annonce ce lundi sa démission de son poste de secrétaire national d'EELV.

Julien Bayou n'est plus le secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts. Accusé de violences psychologiques par une ex-compagne, il annonce sa démission, ce lundi matin. Il quitte également la présidence du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, mais reste député de Paris. Dans son communiqué, il déplore le fait de ne pas pouvoir se défendre.

"Je suis accusé de faits qui ne me sont pas présentés, dont mes accusateurs-ices disent qu’ils ne sont pas pénalement répréhensibles, et dont je ne peux pour autant pas me défendre puisqu’on refuse de m’entendre. Cette situation est intenable et le contexte délétère semble empêcher tout discernement, dans un moment où la société bascule et cherche le point d’équilibre pour cette si nécessaire révolution féministe", explique Julien Bayou.

Des accusations dévoilées par Sandrine Rousseau

Julien Bayou avait déjà été "mis en retrait" de la co-présidence du groupe écologiste à l'Assemblée, mardi dernier. La veille, sur France 5, la députée et finaliste de la primaire écologiste Sandrine Rousseau avait rapporté avoir reçu chez elle une femme accusant le secrétaire national d'EELV de "comportements de nature à briser la santé morale des femmes".

"Elles sont manifestement plusieurs, moi je n'ai entendu qu'un seul témoignage. Une enquête journalistique semble être en cours", avait ajouté Sandrine Rousseau. "Au moment où j'ai reçu cette femme, elle était dans un état très déprimé, elle était très mal, elle a d'ailleurs fait une tentative de suicide quelques semaines après", avait expliqué l'"éco-féministe".

Yannick Jadot, l'ancien candidat d'Europe Ecologie-Les Verts à l'élection présidentielle, avait appelé Julien Bayou à se mettre en retrait de ses fonctions au sein du parti, ce dimanche.

LP