RMC

"Julien Bayou n’a toujours pas été convoqué ou entendu", déplore son avocate

Marie Dosé, avocate de Julien Bayou, a tenu une conférence de presse, ce lundi 26 septembre 2022.

Marie Dosé, avocate de Julien Bayou, a tenu une conférence de presse, ce lundi 26 septembre 2022. - BFMTV

L'avocate de Julien Bayou, Marie Dosé, a tenu une conférence de presse, ce lundi. Elle a tenu à clarifier certains faits concernant Julien Bayou et son ex-compagne et a notamment indiqué qu'il ne savait "rien" des accusations dont il faisait l'objet.

"Depuis deux semaines et plus encore depuis quelques jours, les atteintes à sa vie privée se multiplient. Julien Bayou est donc contraint de clarifier publiquement certains faits", a expliqué Marie Dosé, son avocate, au début d'une conférence de presse, donnée ce lundi. Elle était seule lors de cette prise de parole.

Celle-ci intervient quelques heures après la démission de Julien Bayou du secrétariat national d'Europe Écologie-Les Verts et de la vice-présidence du groupe écologiste à l'Assemblée nationale.

"Des épisodes de tension, de pression, de chantage"

Le député "s’est séparé de sa compagne courant novembre 2021. C'était une décision très difficile, il avait conscience de la fragilité psychologique de son ex-compagne. Au cours des mois qui suivirent la rupture, le comportement de son ex-compagne a été très fluctuant", explique l'avocate.

Marie Dosé ajoute qu'il y aurait eu "des épisodes de tension, de pression, de chantage, ainsi que des menaces et des moments plus apaisés, au cours desquels, celle-ci lui apportait tout son soutien notamment durant la campagne des législatives".

L'avocate a détaillé précisément comment se seraient déroulés les événements du 30 juin dernier.

La cellule de signalement saisie le 30 juin

"Ce jour-là, l'ex-compagne de Julien Bayou lui a envoyé un message pour lui proposer de garder la maison qu'ils avaient acquise ensemble, maison qu’elle occupe toujours aujourd’hui. Deux heures plus tard, elle transmettait à la famille, aux amis de Julien Bayou, à Sandrine Rousseau et à la cellule de signalement d'EELV un mail qualifiant son ancien compagnon de 'manipulateur lâche' et évoquant son 'intention de mourir pour protéger les autres'".

Plus tard dans la journée, vers 22h, elle aurait prévenu Julien Bayou qu'elle avait absordé des médicaments. Il aurait appelé les pompiers et elle aurait été rapidement prise en charge et hospitalisée.

Le 4 juillet 2022, "elle envoyait à Julien Bayou un courriel menaçant et haineux 'inquiète-toi, je vais revenir et en force'. Dans ce courriel, elle assure de sa volonté de le mettre 'hors d’état de nuire' et elle lui prédit 'une chute douloureuse'", poursuit l'avocate.

Julien Bayou n'aurait jamais été convoqué

Elle affirme que "depuis ce jour, il n'a plus aucun lien avec son ex-compagne".

La cellule de signalement d'EELV "s’est auto-saisie à la suite du courriel envoyé par son ex-compagne le 30 juin". Ce jour-là, Julien Bayou aurait été prévenu qu'il serait recontacté par la cellule pour un entretien contradictoire.

"Trois mois plus tard, il n’a toujours pas été convoqué ou entendu, malgré ses quatre sollicitations", déplore l'avocate, avant d'ajouter: " Julien Bayou est présumé coupable d’accusations rendues publiques, dont il ne sait rien et dont il ne peut pas se défendre".

"Il n’a jamais exercé la moindre violence psychologique à l’égard de ses compagnes, jamais", insiste-t-elle.

Le député devrait prendre la parole dans les prochains jours.

AB