RMC

Macron dément sa "double vie": "il fallait tordre le cou à ces rumeurs, et il l’a fait avec humour"

Benjamin Griveaux, le porte-parole d’en Marche! était sur le plateau de Jean Jacques Bourdin mardi matin. Il a répondu aux rumeurs de double vie d’Emmanuel Macron, démenties par le candidat à la présidentielle lundi.

Lundi soir, Emmanuel Macron a démenti sur le ton de l'humour les rumeurs évoquant "une double vie" du candidat d'En Marche! "Pour mettre les pieds dans le plat, si dans les dîners en ville, si dans les boucles de mails, on vous dit que j'ai une double vie avec Mathieu Gallet ou qui que ce soit d'autre, c'est mon hologramme qui soudain m'a échappé mais ça ne peut pas être moi!", a-t-il lancé lors d'un meeting de ses soutiens au théâtre Bobino, à Paris.

Invité dans Bourdin Direct mardi matin, Benjamin Griveaux, le porte-parole d’Emmanuel Macron, est revenu sur ce démenti du candidat à la présidentielle. "Ça fait des mois que, dans tous les dîners parisiens et dans le microcosme, cette rumeur circule, explique Benjamin Griveaux. Elle est reprise par des parlementaires. Hier (lundi ndlr) c’était Nicolas Dhuicq (député Les Républicains, ndlr), dont on peut dire que la moralité et la probité en terme d’action publique sont plus que questionnables. C’est repris par des sites d’informations soutenus par le Kremlin et la Russie comme Russia Today où Sputnik, qui déversent des tombereaux d’insultes sur certains des candidats à l’élection présidentielle". 

Le porte-parole d'En Marche! l'affirme, ces sites d'informations ne traitent pas les candidats à la présidentielle avec le même égard. "Il n’aura échappé à personne qu’ils ne disent pas un mot désagréable à l’endroit de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon ou de François Fillon. Ceux dont la proximité avec les positions russes, notamment au sujet de la question syrienne, n’est plus à démontrer. Il fallait y mettre un terme. Il l’a fait sur les planches du théâtre Bobino, avec beaucoup d’humour parce qu’il ne fallait pas accorder plus d’importance que cela à ces rumeurs. Il fallait leur tordre le cou et il l’a fait avec humour, c’est la meilleure façon de répondre à cela."

Bourdin Direct avec A. B.