RMC

Municipales à Paris: Benjamin Griveaux retire sa candidature

RMC
Tout a débuté jeudi, lorsque des vidéos intimes à caractère sexuel non authentifiées ont été diffusées sur Internet.

C'est le point final d’une campagne difficile pour Benjamin Griveaux. Dès jeudi soir, des piliers de la Macronie évoquaient déjà une "situation politique indéfendable".

Tout a débuté il y a maintenant un peu plus de 24h, jeudi, lorsque des vidéos intimes à caractère sexuel sont diffusées sur Internet. 

Dans le cadre d'une conversation strictement privée, le candidat LREM à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, aurait échangé, selon un site internet des messages osés avec une femme dont on ne connaît pas l'identité. Il aurait notamment adressé plusieurs vidéos de scène de masturbation non authentifiées.

"Cela va trop loin. Je ne suis pas prêt à nous exposer ma famille et moi quand tous les coups sont désormais permis" a estimé, le désormais ex-candidat à la mairie de Paris sans pour autant démentir qu’il était l’auteur de ces vidéos. "Un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée. Ma famille ne mérite pas cela. Personne, au fond, ne devrait jamais subir une telle violence (...) C’est pourquoi, j’ai décidé de retirer ma candidature. Les Parisiens méritent une campagne digne" a-t-il annoncé dans une déclaration enregistrée en début de matinée au siège de l'AFP, en présence de BFM Paris. 

Dès la révélation de ces messages privés, plusieurs réunions avaient été organisées tout au long de la journée pour préparer la riposte dans une ambiance de crise. Le candidat LREM à la mairie de Paris avait annulé ses rendez-vous dans les médias.

Une réunion de crise doit se tenir ce matin au QG de Benjamin Griveaux en présence de toutes les têtes de listes et des députés parisiens pour réfléchir après cette déflagration au plan de bataille des prochaines heures. 

En marge de sa déclaration, Benjamin Griveaux a indiqué s'être entretenu tard jeudi soir avec le président Emmanuel Macron, qui l'a selon lui assuré de son soutien "quelle que soit sa décision", en l'invitant à protéger les siens.

Jérémy Trottin